RMC

Donald Trump prolonge sa taxe de 25% sur les vins français

RMC
Le président américain Donald Trump maintient ses taxes punitives contre l'Union Européenne. Le whisky, le fromage et le vin sont visés. Un coup dur pour les viticulteurs français.

C'est un nouveau coup dur pour les viticulteurs déjà touchés par la crise du coronavirus et la sécheresse Le gouvernement américain a annoncé jeudi qu'il prolongeait de 6 mois la taxe de 25% sur le vin français. 

"On a une perte symptomatique de plusieurs dizaines de milliers d'euros. On a des contrats qui ont six mois et dont les importateurs aujourd'hui ne veulent pas confirmer leur achat", déplore Stéphane Donze, viticulteur en Gironde, membre de La Fédération des Grands Vins de Bordeaux et qui exporte 15% de sa production aux États-Unis.

Guerre commerciale

Selon les professionnels du secteur les exportations de vins français aux Etats-Unis ont chuté de 30% depuis la mise en place de cette taxation entraînant 250 millions d’euros de chiffre en moins. Cette taxe, en vigueur depuis octobre dernier, est une mesure punitive mise en place par l'administration Trump dans le conflit qui oppose l'avionneur américain Boeing à l'européen Airbus. Les deux constructeurs aériens se reprochent mutuellement d'être subventionnées par de l'argent public.

"Nous sommes des victimes collatérales des subventions données à Airbus. Le gouvernement est totalement absent du problème de la viticulture et ne comprend pas l'intérêt de ce que nous produisons et nous représentons dans la balance commerciale", dénonce Stéphane Donze.

La taxe de l'administration Trump touche aussi les vins allemands, espagnols et britanniques en-dessous de 14° d’alcool.

Juliette Pietraszewski (avec Guillaume Dussourt)