RMC

Durant la grève, la SNCF s'est montrée "précise et agile", selon Pascal Perri, auteur d'un rapport

La SNCF a commandé un rapport à l'économiste Pascal Perri pour évaluer la réponse de la société ferroviaire face à cette situation exceptionnelle de grève. Les résultats sont globalement positifs.

La SNCF a-t-elle mieux répondu que par le passé au défi de la grève ? La société ferroviaire a commandé un rapport pour évaluer les réponses apportées aux usagers pendant la grève perlée qui dure depuis maintenant 3 mois (et qui pourrait se poursuivre cet été).

Il en ressort entre autres que la SNCF a dépensé au moins 300 millions d'euros pour dédommager les usagers (remboursement de billets, offres promotionnelles comme les trajets en TGV à 20€,...). L'économiste Pascal Perri est l'auteur de ce rapport, et il considère que la SNCF a mieux géré la situation que par le passé, même s'il reste des points à améliorer.

"Elle peut gagner en rapidité et probablement encore un peu en termes de précision"

"Lors des conflits précédents, on a fait beaucoup de reproches à la SNCF, à juste titre, en matière d'information. La SNCF a été attentive à informer correctement ses voyageurs. Elle pourra faire probablement encore mieux la prochaine fois."

L'économiste spécialisé dans les transports et membre des GG rappelle brièvement les points sur lesquels la SNCF peut encore progresser.

"Elle a déjà fait des progrès. Elle peut gagner en rapidité aujourd'hui et probablement encore un peu en termes de précision. Mais, honnêtement c'est une machine lourde à mettre en marche. Mais, pour une fois, on a l'habitude de critiquer la SNCF dans ce pays, mais elle s'est montrée précise et agile."
Edouard Dufrasne (avec J.A.)