RMC

Grève du 5-décembre: "On a deux fois plus de réservations qu’en temps normal", assure le PDG de BlaBlaCar

Le service de covoiturage constate beaucoup plus de réservations avant la grève du 5-décembre. Les déplacements ce jour-là pourrait être encore plus compliqué en raison du blocage de dépôts pétroliers.

La grève du 5-décembre contre la réforme des retraites s'annoncent particulièrement suivie et risque de perturber les transports alors que le personnel de la SNCF et celui de la RATP entend manifester ce jour-là. Et alors que se déplacer à cette date pourrait être un vrai casse-tête, les Français se tournent massivement vers le service de co-voiturage et notamment l'entreprise BlaBlaCar: "On a deux fois plus de réservation (…) qu’en temps normal", explique ce lundi matin sur RMC le fondateur et PDG de l'entreprise Frédéric Mazzella.

Mais la loi de l'offre et de la demande pourrait pousser les conducteurs à faire monter les prix alors que les demandes augmentent: "Les prix sont fixés par les conducteurs. Quand vous vous y prenez à l’avance vous avez les trajets les moins chers mais si vous vous y prenez au dernier moment forcement cela va augmenter un petit peu", prévient le fondateur de BlaBlaCar ajoutant que l'entreprise "fait appel à la solidarité des conducteurs" et que les prix bougent en général peu.

L'essence se raréfie dans l'Ouest, les ventes de vélos et des trottinettes en augmentation

Dans le même temps, les demandes pour le service BlaBlaLines, dédiée aux trajets quotidien pour travailler jusqu'à 40 kilomètres explosent: "Suivant les régions on verra le pic de fréquentation mais de plus en plus de gens proposent et cherchent des trajets sur cette période-là", prévient Frédéric Mazzella qui évoque une demande multipliée par 3.

Se déplacer pourrait s'avérer encore plus difficile jeudi, alors que l'essence vient à manquer dans l'Ouest de la France où les professionnels du BTP bloquent les dépôts de carburant pour protester contre la fin d'une niche fiscale sur le prix du kérosène des engins de chantier. Dans le même temps, les Français achètent massivement trottinettes et vélos alors que la grève pourrait durer.

Guillaume Dussourt