RMC

Hommage aux victimes de la collision mortelle dans la Marne: "Ca aurait aussi pu nous arriver"

Un hommage sera organisé à 19 heures mercredi, en mémoire des quatre victimes.

L'émotion toujours vive à Aveny-Val-d'Or dans la Marne, après la collision entre un TER et un véhicule immobilisé sur un passage à niveau, lundi, qui a coûté la vie à une assistante maternelle et trois enfants.

Un hommage est organisé à 19h mercredi, en mémoire de cette femme de 37 ans, assistante maternelle, sa fille de 10 ans, et deux enfants âgés de 1 et 3 ans, de familles différents. Tous sont morts sur le coup et étaient originaires du village.

"Nul ne peut rester insensible à un tel événement" a écrit le maire dans une lettre diffusée aux quelques mille habitants de la commune.

Rien que de penser aux victimes de l’accident sur le passage à niveau… Marie-Christine en a encore la gorge serrée: "Je ne peux pas rater ce moment de présence pour un certain réconfort. j’ai dû croiser cette jeune femme, peut-être les enfants également. mais sans la connaitre directement on peut penser aussi, nous aussi on a des enfants, de la famille, et ça peut nous arriver aussi, on est pas à l’abri".

Lors de cet hommage ce soir, ceux qui le souhaitent pourront déposer un bouquet de fleurs dans le square mitoyen à la gare SNCF du village. L'endroit sera rebaptisé "jardin du souvenir". Et des bougies seront allumées sur le parvis de la gare, en hommage aux victimes du drame. Une plaque commémorative sera également apposée.

Troublée par ce drame, Monique ira, elle, se recueillir à côté du passage à niveau en fin de journée: "Il y avait une fête le 14 juillet, peut-être qu’ils étaient là, peut-être je les ai cotoyé. Et maintenant ils ne sont plus là. c’est important d’avoir une petite pensée pour eux". 

Mais certains n’ont pas attendu cet hommage pour apporter une preuve de leur soutien aux familles endeuillées, comme l’a constaté le maire, Philippe Maussire. "Il y a déjà des personnes qui sont venues déposées des fleurs, un nounours… Vous savez 3 enfants qui décèdent de cette façon là, c’est un drame".

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'alarme a retenti et les barrières, dont l'une était enfoncée, étaient baissées. 

Camille Schmitt et Benoît Ballet avec Xavier Allain