RMC

"La question pas si bête": peut-on conduire en tongs?

Cette interdiction n’est pas clairement formulée dans la code de la route alors, la question se pose: peut-on conduire en tongs? C'est la question pas si bête à laquelle répond notre expert auto, Jean-Luc Moreau.

En 2015, une jeune femme qui conduisait avec des tongs a eu un accident. L’une de ses tongs s’est coincée dans la pédale d’accélérateur qui s’est donc bloquée. Comble de la malchance, la conductrice a terminé sa course en percutant une voiture de gendarmerie.

Elle a évidemment été verbalisée. 35 euros minorés à 22 euros: c’est le montant de l’amende que cette jeune femme a dû payer. Morale de l’histoire: si vous conduisez avec des tongs, vous pouvez donc être verbalisé. Pourtant, ce n’est pas vraiment écrit noir sur blanc dans le code de la route.

Une interdiction sous-entendue

En effet, l’article R-4126 du code de la route précise que vous devez être capable "d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui vous incombe". Le port des tongs n’est donc pas clairement mentionné.

Cependant, cet article sous-entend que vous devez malgré tout avoir aux pieds des chaussures adaptées à la conduite. Car s’il s’avère que ce sont vos chaussures qui vous empêchent de commodément exécuter les fameuses manœuvres, là, vous pouvez être verbalisé.

Par ailleurs, cet article du code de la route s'applique aussi à celles et ceux qui souhaiteraient conduire pieds nus, puisque là encore, vous risquez de ne pas pouvoir "exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui vous incombe".

Le Weekend des Experts (avec Caroline Petit)