RMC

"Le seul moment de l’année pour se voir": l'émotion d'un père et son fils séparés par la grève SNCF

Laurent, qui vit à Arras, devait faire le trajet jusqu'à Montpellier pour aller passer Noël avec son père. Mais comme beaucoup d'autres voyageurs, son train a été supprimé à cause de la grève à la SNCF.

La grève à la SNCF va empêcher certaines retrouvailles pour les fêtes de fin d'année. Faute d'une autre solution de transport, de nombreux passagers devront passer Noël sans leur famille. Comme tous les ans, Laurent devait faire le trajet entre Arras et Montpellier pour fêter Noël avec son père.

“Cette année, ce ne sera pas possible pour moi”, regrette Laurent.

Trains supprimés, pas de plan B... Heureusement, le fils et son père ne passeront pas le réveillon seuls. “On sera tous les deux accueillis par des amis proches”, confie-t-il.

Une situation un peu inconfortable pour Laurent. “Le 24, c’est un peu plus compliqué d’aller chez des gens qui fêtent Noël en famille. On se dit qu’on est un peu les invités surprise”, indique-t-il.

"Très compliqué à gérer émotionnellement"

L'année dernière, il n'avait déjà pas pu réveillonner avec son père. Alors ce Noël, il l'attendait avec impatience.

“C’est le seul moment qu’on a de l’année pour se voir, parce qu’on est forcément très éloigné. C’est pour ça que c’est très compliqué à gérer émotionnellement parce qu’en plus, on sait qu’autour de nous, et là depuis trois jours, tout le monde se souhaite de bonnes fêtes, mais ça ne va pas être notre cas. En tout cas, pas tout de suite, il va falloir attendre un peu”, regrette-t-il.

Père et fils se retrouveront le 14 janvier pour célébrer Noël avec un peu de retard.

Ameline Lavechin et Kévin Gasser avec Guillaume Descours