RMC

Les trottinettes électriques temporairement interdites la nuit sur les Champs-Elysées

Des policiers "supplémentaires" seront également mobilisés "afin de multiplier les contrôles routiers" et s'assurer du respect de la loi encadrant la vente de protoxyde d'azote, ou "gaz hilarant", ajoute la préfecture.

Le préfet de police de Paris a pris jeudi un arrêté interdisant jusqu'au 31 juillet la circulation des trottinettes électriques la nuit sur une partie de l'avenue des Champs-Elysées, afin de lutter contre les "incivilités".

Cette mesure a été prise en raison de la "multiplication de comportements individuels inciviques de la part d'usagers de la route et par une occupation anarchique de l'espace public par des groupes d'individus faisant notamment un usage dangereux de trottinettes électriques", écrit la préfecture de police dans un communiqué.

L'arrêté, valable à partir de jeudi et jusqu'au 31 juillet, interdit la circulation des trottinettes électriques entre "22h et 6h" entre "le rond-point des Champs-Elysées et la place Charles-de-Gaulle inclus".

A LIRE AUSSI - Assurance obligatoire, plaques d'immatriculation... Comment encadrer la pratique des trottinettes électriques en ville

Des policiers "supplémentaires" seront également mobilisés "afin de multiplier les contrôles routiers" et s'assurer du respect de la loi encadrant la vente de protoxyde d'azote, ou "gaz hilarant", ajoute la préfecture.

La mairie de Paris a menacé mardi les trois opérateurs privés de trottinettes électriques en libre-service opérant dans la capitale de ne pas renouveler leur contrat s'ils ne font pas des progrès sur la limitation de la vitesse et le stationnement. Mi-juin, une Italienne de 32 ans était morte après avoir été percutée par une trottinette électrique sur une allée piétonne le long de la Seine.

La rédaction de RMC avec AFP