RMC

"On va toujours aller gratter en premier chez les automobilistes": 40 millions d’automobilistes dénonce les tarifs du prix du SP95-E10

Ce type d'essence qui est moins cher et plus propre pourrait augmenter avec le projet de loi de finances 2021.

C’était une promesse qui avait suivi la crise des “Gilets Jaunes”. Le prix de l’essence ne devait pas augmenter. En ce début octobre, cette promesse semble déjà loin. En effet, le projet de loi de finances 2021, dont l’examen a commencé lundi à l’Assemblée nationale, prévoit une augmentation du SP95E10, le sans-plomb qui contient 10% de bioéthanol. Une augmentation qui représenterait en moyenne 30 centimes de plus pour chaque plein. 

Pour Pierre Chasseray, président de l’association 40 millions d’automobilistes cela représente “un coup de poignard contre les automobilistes”.

“Cette augmentation du SP95E10, qui est une le moins cher à la pompe, ça veut dire qu’on va augmenter le prix de la mobilité. Mais où est-ce qu’ils ont la tête ? Est-ce qu’ils ont reconnecté les neurones là-haut”, se questionne-t-il.

"On alimente un fanatisme vert"

Il rappelle également que ce carburant est l’essence le plus propre, car c’est celui qui a un impact moindre sur les émissions. 

“Quand il faut gratter partout, on sait qu’on va d’abord aller gratter en premier chez les automobilistes. Je pense qu’il faut aujourd’hui comprendre que lorsque l’on a une mesure, tout est justifié par l’écologie. Sauf que du coup, on est en train d’alimenter un fanatisme vert et il conduit à des mouvements complètement fous. D’ailleurs, si vous avez une voiture, je vous conseille de la cacher, car il y a une bande de fous furieux qui ont décidé de vandaliser les voitures demain”, assure-t-il en faisant référence au nouveau collectif La Ronce, qui se définit comme un groupe de défense de l'environnement, et qui invitent les Français à, notamment, dégonfler les pneus des SUV au nom de l'écologie. 

Guillaume Descours