RMC

Pénurie de puces électronique: le marché automobile français continue son effondrement

Le marché automobile français a baissé de 30,7% sur un an en octobre, la chute atteignant 37,3% par rapport à octobre 2019 avant la pandémie, selon des chiffres bruts du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Le marché automobile français continue de s'effondrer. En cause: une pénurie de puces électroniques. "Nous sommes dans une crise conjoncturelle incroyable post-Covid sur un manque d'équipement. (…) Le problème c'est que les Français ne peuvent pas être livrés de leurs voitures. Pourtant les carnets de commandes sont bons avec 2-3 mois remplis mais on va jusqu'à 9 mois de délai de livraison", rappelle François Roudier, porte-parole de la PFA (Plateforme de la Filière Automobile).

10,6 millions, c’est le nombre de voitures qui ne pourront pas être fabriquées cette année par les grands constructeurs à cause de la pénurie de semi-conducteurs, les puces électroniques. Une pénurie qui pensait on serait brève, mais qui risque de se prolonger jusque dans le courant de 2022.

"On ne voit pas trop la fin du tunnel avant l'année prochaine", confirme François Roudier.

Le marché de l'occasion en berne

Le marché de l'occasion est aussi en berne avec une baisse de 13,3% en octobre: "Les véhicules d'occasion sont en général des véhicules d'entreprise. Or, les entreprises gardent leurs véhicules car les délais de livraison sont trop longs donc il y a moins de voitures sur le marché de l'occasion. Aux États-Unis, l'occasion a pris 30%".

François Roudier s'inquiète aussi de la "révolution écologique" en marche avec les voitures électriques: "On va vers la fin des moteurs thermiques vers 2035-40". Une transition qui demandera "énormément d'argent, de reconversion, de qualification".

P.B. avec AFP