RMC

Près de 11 heures de retard pour faire Paris-Clermont dans un train surchauffé

RMC
Les voyageurs ont connu plusieurs avaries durant leur périple.

Un train transportant près de 200 personnes a mis près de 14 heures pour relier Paris à Clermont-Ferrand entre jeudi et vendredi, une tentative de suicide puis une rupture de caténaire probablement liée à la canicule provoquant 11 heures de retard.

Le train, qui devait quitter Paris jeudi à 17h57 et atteindre Clermont 3h17 plus tard, est finalement arrivé vendredi matin peu avant 8h, avec pour les voyageurs des conditions pénibles de voyage liées à la chaleur s'ajoutant au désagrément d'un retard considérable.

La tentative de suicide d'un homme qui s'est jeté sous un autre train a d'abord empêché l'Intercité de quitter Paris, occasionnant trois heures et demies de retard.

Ensuite, après Montargis, "il y a eu un incident sur la caténaire qui a fondu", précise la SNCF. La SNCF a alors fait venir un autre train pour transborder les voyageurs, mais il a été nécessaire de dégager la voie d'à côté car il y avait des travaux.

La SNCF a conseillé à ses clients, "notamment les plus fragiles, à reporter ou annuler leurs déplacements" prévus vendredi dans les quatre départements placés en vigilance rouge par Météo France.

Plus généralement, la compagnie donne aux voyageurs qui le souhaitent la possibilité d'annuler ou de reporter leurs déplacements en TGV ou Intercités sans frais, pour tous les voyages en France, jusqu'à dimanche soir. L'échange ou le remboursement doit être fait avant le départ du train initial.

Valable pour tous les billets TGV et Intercités - y compris pour les tarifs non échangeables et non remboursables -, cette possibilité est accessible sur tous les canaux de vente habituels.

La rédaction de RMC (avec AFP)