RMC

QQ, KK, WC: peut-on refuser certaines immatriculations?

Qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’occasion, d’un scooter ou d’une moto, vous n’avez pas le choix de faire immatriculer votre véhicule. Et si par malchance vous héritez d’un matricule risible, il ne vous reste plus qu’à vous en accommoder.

QQ, KK, WC, PQ, PT… autant de combinaisons légales sur lesquelles vous risquez de tomber mais qui, de par leur signification, sont susceptibles de provoquer les railleries de votre entourage.

En France, si la loi n’interdit que les plaques d'immatriculation comprenant l'association de lettres SS, compte tenu de l’insigne à laquelle elle fait référence, les plaques à connotations humoristes sont, elles autorisées. Au grand désespoir des propriétaires malchanceux.

La faute au nouveau système d’immatriculation

Avant l’instauration du nouveau système d’immatriculation des véhicules (SIV) en 2009, celles-ci étaient soigneusement évitées. Ce n’est plus le cas désormais. Ce nouvel SIV, géré au niveau national ne vous permet plus de choisir. Adopté en raison du plus grand nombre de combinaisons qu’il permet soit, 277.977.744 possibilités, certaines lettres sont cependant exclues de ce jeu de hasard comme le I et le O, trop proches du chiffre un et zéro, ou encore le U, afin d’éviter les confusions avec la lettre V.

Si vous faites partie de ces automobilistes qui tentent désespérément de se défaire de ces malheureuses combinaisons, il ne vous reste qu’une chose à faire, faire la sourde oreille aux moqueries.

Même si vous déménagez, votre voiture conservera son immatriculation à vie. Vous pouvez toujours vous débarrassez de votre véhicule mais la "malédiction" poursuivra son prochain propriétaire.

Dans d’autres pays d’Europe pourtant, il est possible d’acheter des plaques d’immatriculation personnalisées. Du coup, si votre immatriculation vous fait vraiment vivre un enfer, la seule solution semble être de changer de pays.

Le weekend des experts