RMC

Retour aux 90 km/h: "Pour faire plaisir à un électorat, un département est capable de risquer la vie des autres"

Autorisés à revenir aux 90 km\/h, les départements dénoncent la mise en en place d'une circulaire par le gouvernement, qui empêcherait l'abandon de la limitation aux 80 km\/h.

La polémique sur les 80 km/h continue. La nouvelle réglementation sur la limitation mise en place en 2018, a été assouplie et les départements ont reçu l’autorisation de repasser aux 90 km/h sur certains axes. Mais plusieurs députés dénoncent une circulaire du gouvernement datée du 15 janvier qui empêcherait ce retour aux 90 km/h.

"Les départements qui avant hurlaient quand on est passé au 80 km/h parce qu’ils ne prenaient aucune responsabilité, quand on leur a refilé le bébé ils se sont calmés", a dénoncé ce vendredi matin sur RMC Jehanne Collard, avocate de victimes d’accidents de la route. "Cette circulaire dont on parle ne fait que pointer les éventuelles responsabilités qu’il pourrait y avoir au niveau des départements en disant : 'Si vous repassez aux 90 km/h sur certaines routes accidentogène il y a danger'", a-t-elle poursuivi.

"La vie est infiniment plus précieuse qu’un électeur"

Selon elle, les départements craigneraient d’être responsables pénalement en cas d’accident grave: "Ils se disent qu’en cas d’accident grave, ce sera leur responsabilité voire la responsabilité pénale", ajoute Johanne Collard assurant que la circulaire ne veut en rien interdire le retour aux 80 km/h. Le gouvernement n’aurait donc que mis les départements face à leurs responsabilités: "Si pour faire plaisir à un électorat, un département est capable de risquer la vie des autres, il faut le montrer du doigt, c’est ça une société responsable".

"Il faut adapter la vitesse aux infrastructure. Remettons les 90 km/ sur des routes sûres et ne les remettons pas sur des routes dont on sait qu'elles sont accidentogène. Je serais là pour actionner les procédures pénales qu'il faudra en cas d'accident. La vie est infiniment plus précieuse qu’un électeur", conclu-t-elle.
Guillaume Dussourt