RMC

SNCF: la fin des avantages pour les familles des cheminots?

Avec l'ouverture à la concurrence, ces avantages sont remis en cause. Les négociations débutent la semaine prochaine.

C'est un sujet hautement sensible chez les cheminots: la gratuité ou des prix très avantageux pour leurs proches lorsqu'ils prennent le train. Un acquis qui pourrait bien disparaître.

C'est ce qu'on appelle pudiquement les facilités de circulation à la SNCF. Chaque agent bénéficie en moyenne de plus de 400 euros de billets gratuits ou à prix réduits chaque année. Un manque à gagner estimé à 105 millions d'euros par an pour l'opérateur ferroviaire.

Avec l'ouverture à la concurrence, ces avantages sont remis en cause. La loi sur le nouveau pacte ferroviaire adoptée en 2018 n'a pas tranché la question, il va donc falloir passer par des négociations avec les partenaires sociaux qui débuteront la semaine prochaine.

Des négociations tendues?

Selon un rapport que s'est procuré le journal Le Figaro, quatre scénarios vont être soumis aux syndicats, dont le statu quo. Les trois autres visent à réduire ces facilités de circulation. En supprimant par exemple tous les avantages pour les parents des personnels transférés chez de nouveaux opérateurs privés.

Invité sur RMC, ce vendredi matin, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a affirmé que “sur le principe, je suis d’accord qu’ils gardent des avantages en nature. Après la spécificité c’est que le sujet de la SNCF est très large. On va engager les négociations sur la base du rapport qui a mis les choses au clair. C’est aussi une question de crédibilité et d'acceptabilité du système”

Les négociations risquent d'être tendues avec les syndicats qui vont défendre le statu quo.

Pierrick Bonno avec Guillaume Descours