RMC

Vacances d'été: pourquoi les deux tiers des Français n'ont pas encore réservé

DUPIN QUOTIDIEN - Les confinements sont tous levés désormais, pourtant les deux tiers des Français n'ont pour l'instant rien réservé.

Les Français attendent-ils la dernière minute pour réserver leurs vacances? C'est ce que dit le baromètre annuel des vacances d'Europ Assistance. Il y a beaucoup de Français qui n'ont pour l'instant rien réservé, qui attendent le dernier moment pour être sûrs qu'ils pourront bien partir et surtout s'ils pourront partir à l'étranger, et utiliser les avoirs qu'ils ont reçu de leur agence de voyage.

Parce que l'année dernière le gouvernement avait autorisé les agences à ne pas rembourser leurs clients pendant 18 mois. Ceux qui avaient prévu de partir ont donc eu un avoir et n'ont toujours pas été remboursés. Même si la Commission européenne a dit à la France que c'était totalement illégal, mais ça n'a rien changé pour les consommateurs qui ont donc maintenant plusieurs options.

La première option, c'est d'utiliser l'avoir pour partir cet été.

Le problème est que toujours très compliqué de voyager dans de nombreux pays, il y a toujours beaucoup de contraintes sanitaires, de quarantaines.

CARTE INTERACTIVE - Vacances d'été: vous êtes vacciné? Voici les conditions imposées aux voyageurs français pays par pays (au 9 juin)

CARTE INTERACTIVE - Vacances d'été: vous n'êtes pas vacciné? Voici les conditions imposées aux voyageurs français pays par pays (au 9 juin)

L'autre solution, ça peut être d'attendre encore un peu. Il y a sans doute des agences qui proposer à leurs clients de prolonger les avoirs de quelques mois. Mais si vous voulez être remboursé l'agence ne pourra pas vous le refuser au bout des 18 mois, elle sera obligée de vous verser l'argent.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: où partir, quand réserver... Quelques conseils pratiques pour préparer les vacances d'été

Un milliard d'euros d'avoirs

Il y a quand même plus d'un milliard d'euros d'avoirs qui ont été émis. Vous imaginez, c'est énorme. Les agences de voyage commencent à s'inquiéter car beaucoup n'auront tout simplement pas la trésorerie pour rembourser les clients au bout des 18 mois. Donc à partir du mois de septembre, ça va devenir très très chaud.

L'Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme, qui garantit financièrement les agences de voyages sur plus d'un milliard d'euros, estime qu'en cas de "choc" majeur elle devrait débourser 120 millions d'euros, et qu'"en l'état actuel du système de garantie", elle ne pourrait pas faire face à ce choc.

Les associations de consommateurs suivent ce dossier de très près 

Et notamment l'UFC-Que Choisir qui a déjà reçu plus de 26.000 plaintes de clients d'agences de voyage ou de compagnies aériennes, ou de comparateurs internet depuis le début de la crise.

Le directeur juridique de l'association me disait hier qu'il espérait que le remboursement des clients se fasse de façon spontanée au bout de 18 mois, mais il ne se fait pas d'illusions. Et il se prépare d'hors et déjà à faire pression sur le secteur du tourisme dès la rentrée de septembre. 

Marie Dupin (avec J.A.)