RMC

Vacances retardées pour les députés: "On nous convoque pour parler de choses peu importantes"

Les députés l'ont appris mardi: ils devront siéger jusqu'au 9 août. Pas au goût de tout le monde, et notamment de la France insoumise. Alexis Corbière dénonce une manœuvre de communication.

La session extraordinaire devait se terminer ce vendredi mais l'échec de la commission paritaire mixte à trouver hier un accord sur le projet de loi de confiance en la vie politique oblige l'Assemblée à se réunir à nouveau. Une séance programmée dès mercredi prochain, au grand dam de l'opposition qui dénonce une machination politique.

Sur Twitter, le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon n'a pas retenu ses coups: "l'Assemblée convoquée le 9 août! Le renouveau politique En Marche: voter la nuit, se réunir en août". La date de la reprise de l'Assemblée n’est toujours pas fixée mais pourrait être fin septembre. L'Assemblée ne siégera pas en septembre pour cause d'élections sénatoriales, c'est la tradition.

"Une volonté de communication de la part de l’Elysée"

Alexis Corbière, porte-parole du groupe FI à l'Assemblée, dénonce une manœuvre de communication. "J’ai peur que derrière ça, il y ait une volonté de communication de la part de l’Elysée. Pour montrer que le gouvernement est encore là au cœur de l’été, et de montrer du doigt ces vilains parlementaires qui ronchonnent. Mais on a le droit de dire qu’on nous convoque pour parler de choses peu importantes. Alors que sur des choses importantes il y a un silence qui est organisé. Je reviens à mon Code du travail. Je dis aux Français, intéressez-vous à ce qui est en train d’avoir lieu, ça vous concerne tous. Ce n’est pas le débat est-ce que les sénateurs de droite défendent la réserve parlementaire".

Jean-Baptise Durand (avec A.M.)