RMC

Casque futuriste, lentilles, application: comment en finir avec les allergies saisonnières?

Des solutions technologiques pour lutter contre les allergies saisonnières existent désormais. Certaines plus discrètes que d’autres...

Comme à chaque printemps, les allergies sont de retour. Mais il existe des solutions technologiques pour éviter d’avoir les yeux qui piquent et qui pleurent. La palme de l'innovation la plus dingue revient au casque audio purificateur d'air lancé par Dyson, plus connu pour ses aspirateurs sans sac.

Le casque futuriste

Ce casque est censé créer une bulle d'air pure autour de vous et supprimer les petits allergènes que l’on respire. Le casque comprend aussi une sorte de visière qui couvre la bouche et le nez. L’air est filtré par les écouteurs et arrive ensuite vers la bouche. Le résultat est assez proche de Bane, le méchant dans Batman, mais l’air est purifié, avec en même temps une gestion de la pollution sonore. Mais il donne l’air d’un extraterrestre.

Contre toute apparence, c’est un projet très sérieux et l’appareil devrait être commercialisé dans les prochains mois. Dyson, réputé pour son sens du design est soit complètement visionnaire, soit complètement à côté de la plaque. Mais, comme souvent dans la tech, on sent que le Covid est passé par là, même si la marque assure travailler sur le sujet depuis six ans. Certains fabricants d’électronique ont l’air de se dire que, puisqu’on est désormais habitué à porter un masque, on peut bien mettre n’importe quoi sur son visage.

Des lentilles anti-démangeaisons

Pour une solution plus discrète, des lentilles de contact anti-allergie, ou plutôt anti-démangeaisons, viennent d’être autorisées aux Etats-Unis par la FDA, l’autorité du médicament américaine. Ces lentilles de contact, mises au point par Johnson&Johnson, diffusent tout au long de la journée des doses de médicaments antihistaminique et empêchent d’avoir envie de se gratter les yeux. Elles remplacent les gouttes qu’on met et qu’on n’a pas forcément sur soi au moment où l’allergie se déclenche. L’effet va durer 12 heures.

Mais le champ des possibles de ces "lentilles médicamenteuses" est énorme puisqu’au-delà des allergies, elles pourraient aider à traiter des maladies comme la cataracte ou le glaucome.

L'application Pollen

En attendant ces lentilles magiques, il existe aussi des applications pour les allergiques, comme Pollen qui permet de donner une carte météo des pollens en circulation. L'application récupère les données du réseau européen de surveillance aéroallergène et utilise la géolocalisation. L’intensité des symptômes est notée entre 0 et 4, et évoluent heure par heure. L’appli va aussi proposer de remplir un "journal pollinique", qui va adapter les informations et les alertes en fonction des symptômes personnels.

Anthony Morel