RMC

Qui est Peiter Zatko, ce hacker devenu patron de la sécurité de Twitter?

LE PORTRAIT DE POINCA - Pieter Zatko, star dans le domaine du hacking, est devenu le chef de la sécurité de Twitter.

Pieter Zatko, c’est son vrai nom mais il se fait appeler Mudge, c’est son pseudonyme et ça veut dire "la boue". Mudge est une star dans l’univers des hackers, des pirates informatiques, parce qu’il a été un des premiers. Dès 1995, internet balbutie, il n’a que 25 ans et il publie ses premiers livres pour expliquer comment pirater Windows.

A l’époque, il pénètre les systèmes les mieux protégés, pour le plaisir d’abord mais aussi pour démontrer justement qu’ils ne sont pas assez protégés. Il est un lanceur d’alerte. En 1998, il a 27 ans, il est auditionné au Sénat et il explique aux sénateurs effrayés qu’il est capable de paralyser internet en 30 minutes. Il fait partie d’un groupe de pirates qui s’appelle "Le culte de la vache morte".

Du geek au costume

Il était aussi guitariste, rocker, diplômé d’une fac de musicologie. Il a le look des hackers, des cheveux jusqu’au milieu du dos et une moustache moche, genre Astérix.

Depuis, le temps est passé, les geeks ont vieilli et se sont assagis. Mudge est désormais en costume cravate. Il aura 50 ans dans quelques jours et depuis mercredi il est le patron de la sécurité de Twitter. Un poste qu’il a déjà occupé ces dernières années dans plusieurs grandes entreprises.

Chez Twitter, il va s’occuper de la protection contre les failles de sécurité. C’est sa spécialité et il y a du travail. En juillet dernier encore, les comptes twitter de Joe Biden et de Barack Obama ont été piratés et utilisés pour des tentatives d’escroquerie. Le réseau a donc embauché le meilleur des hackers pour lutter contre les hackers, c’est assez classique.

Egalement chargé de lutter contre les fake news

Mais ce qui est plus étonnant c’est que Mudge est aussi chargé de lutter contre la diffusion des fausses nouvelles. Et là aussi, il y a du travail. Twitter a été accusé d’avoir laissé passer trop de “fake news” pendant la campagne. Ou au contraire de trop censurer aujourd’hui les partisans de Trump qui dénoncent les fraudes électorales.

Le Hacker est chargé d'imaginer des algorithmes, des outils informatiques pour lutter contre les mensonges. Un sacré défi.

Nicolas Poincaré (avec J.A.)