RMC

Vendeuses voilées chez H&M: "Elles n'embêtent personne, ce sont des vendeuses comme les autres"

REPORTAGE - Le maire LR de Mandelieu-La-Napoule (Alpes-Maritimes) Henri Leroy a écrit au magasin de vêtements H&M de sa commune pour lui demander de proscrire le port du voile par ses vendeuses. Une volonté qui divise les clients du magasin.

Nouvelle polémique autour du port du voile. Le maire LR de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), Henry Leroy, a adressé un courrier aux gérants du magasin H&M de sa commune pour lui demander d'interdire le port du voile à ses salariées. Dans sa lettre, en date du 24 avril, il évoque de nombreuses plaintes d'administrés et de clients dérangés par la tenue vestimentaire à caractère religieux de certains employés de la boutique. "Je crois donc utile de vous rappeler que la commune est attachée à l'identité républicaine et à la neutralité religieuse", ajoute-t-il, en citant un article du code du travail et une jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne autorisant selon lui l'employeur à interdire le foulard islamique.

Mais, sur place, la situation divise. Interrogée à la sortie du magasin, Fanny se dit gênée par le fait que la vendeuse soit voilée: "Ça me choque. Je suis donc effectivement plutôt d'accord avec cette demande du maire de Mandelieu face à ces vendeuses voilées. Je trouve ça totalement normal de proscrire le voile parce que ce sont des endroits d'influence, que ce soit en mode vestimentaire ou autre. Il faut que ça reste neutre, laïc."

"H&M est dans son bon droit"

Conseillée à plusieurs reprises par la vendeuse qui porte un voile, Laurélie, elle ne comprend pas cette polémique: "On voit son visage. Elle cache ses cheveux avec un voile. Pour moi, c'est une vendeuse comme une autre. Elle est souriante, elle est polie. C'est injuste envers elle parce qu'elle fait son travail. Elle n'embête personne. Elle n'en parle pas. Elle a un voile, c'est tout".

Pour Jean-Valéry Desens, conseiller municipal d'opposition à Mandelieu-la-Napoule, le maire n'a pas à intervenir auprès d'un commerce: "Ce n'est pas le rôle d'un maire de s'initier dans les sphères privées. Faire une invective comme il l'a fait alors qu'H&M est dans son bon droit, il n'a pas à le faire". En effet, en tant qu'entreprise privée, l'enseigne H&M n'est pas soumise à l'obligation de neutralité comme le sont les services publics.

M.R avec Elodie Messager