RMC

Vive la France! Une formation sociale et solidaire pour devenir développeur informatique

Former des développeurs informatiques, un métier très recherché sur le marché du travail, en sept mois et gratuitement, c'est le pari de Simplon, une entreprise sociale et solidaire. Le concept cartonne, et RMC est partie à la rencontre de ces nouveaux apprenants.

Basée à Montreuil en Seine-Saint-Denis, Simplon est une entreprise sociale et solidaire qui propose des formations ouvertes à tous les profils (décrocheurs scolaires, réfugiés, chômeurs, personnes en reconversion professionnelle). Ces formations, gratuites, s’adressent prioritairement aux personnes éloignées de l’emploi. RMC est partie découvrir ce concept en vogue.

A Simplon, on apprend le langage de programmation informatique. Les yeux rivés à son ordinateur, Christian, 25 ans, met en forme des sites internet ou des applications mobiles. Après avoir enchaîné les petits boulots, cette formation lui ouvre de nouveaux horizons. "Je me suis arrêté au bac. Avant de venir à Simplon, j’étais animateur. C’est intéressant, je m’accomplis plus dans ce métier-là."

Entre 50.000 et 125.000 postes de développeurs sont créés chaque année en France

Dans cette promotion de 26 apprenants, les profils sont très différents. Certains sont décrocheurs scolaires, réfugiés, d’autres sont déjà très diplômés et rêvent de réaliser des projets ambitieux comme Amel, 23 ans, titulaire d’un master en relations internationales. "Je suis passionnée par les langues, et le langage informatique est une nouvelle langue à apprendre."

Les perspectives d’emplois sont alléchantes. Rodolphe Duterval est formateur. "Aujourd’hui le développement passe par tous les domaines. Du pharmaceutique à l’audiovisuel, en passant par l’e-commerce ou l’armement". D’autant plus que les besoins sont énormes, entre 50.000 et 125.000 postes de développeurs sont créés chaque année en France, 900.000 dans l’Union européenne.

Seulement 10% des développeurs sont des femmes

Alors que les entreprises privilégiaient des profils d’école d’ingénieur, Frédéric Bardeaux, l’un des fondateurs de Simplon a décidé de donner leur chance à toutes les personnes à la recherche d’un emploi, quel que soit leur origine sociale. "Les principales qualités d’un développeur sont la motivation, la rigueur, et le fait de s’auto-former en permanence. Le fait que vous soyez grand ou petit, diplômé ou non, ça importe peu. Le tout est de savoir ce que vous arrivez à produire."

Autre objectif, féminiser la profession avec au moins 35% de femmes par promotion. Aujourd’hui seulement 10% des développeurs sont des femmes. Désirée, 37 ans, en fait partie, elle a terminé sa formation à Simplon il y a 4 mois et a depuis été embauchée en contrat d’apprentissage par GRDF, mais elle se sent un peu seule. "Je pense qu’on est 2 ou 3 filles sur 100 développeurs. C’est un métier technique, mais pas que. C’est beaucoup de logique, du français, et des tâches à accomplir". Et dans sa promotion, seulement 3 sont encore à la recherche d’un emploi après la formation.

Cécile Costes (avec T.M.)