RMC

Vers une crise digitale?

-

- - -

Jamais nous n’aurons été aussi inventifs, créatifs, imaginatifs durant cette période de crise sanitaire. Jamais nous n’aurons utilisé autant la visioconférence (par des logiciels souvent gratuits) pour présenter nos produits, pour continuer de garder le contact avec nos clients, pour télétravailler. Cette période a pourtant démontré des inégalités face au numérique : il y a les dirigeants de PME qui maîtrisent les outils, ceux qui, au contraire, ont dû tout apprendre et inventer, et ceux qui en ont à peine pris conscience. Nos TPE-PME-ETI sont en retard dans ce domaine.

À la lecture de différentes études, dont celle de Deloitte, nous apprenons qu’en France, 2 PME sur 3 ont un site internet. La France accuse un retard par rapport au reste de l’UE où, en moyenne, 3 PME sur 4 en bénéficient. Enfin, parmi les entreprises équipées, 32% d’entre elles utilisent des logiciels qui ont plus de 15 ans ! Un véritable danger pour leur sécurité informatique. 

Mais au-delà de l’équipement, une des questions centrales reste les zones où la fibre n’existe pas, où le réseau mobile ne passe pas. La fracture est là. Cette crise sanitaire a été un accélérateur de la prise de conscience qui devrait nous inspirer pour éviter la crise informatique. La télésanté a été d’un recours sans précédent. Encore fallait-il se trouver sur un territoire connecté. Idem pour l’école à distance qui n’a pas toujours été une partie de plaisir pour les parents.

Si des réseaux comme la 5G devraient sérieusement réduire cette fracture numérique, les outils existants nous ont tous transformés, dans un contexte économique qui va se tendre davantage dans les mois à venir. Il faudra donc être inventif pour éviter la casse et rester compétitifs !

Imaginer, créer, oser

Télétravail : C’est une possibilité pour améliorer la qualité de vie au travail de vos collaborateurs volontaires (garde d’enfant, réduction des heures de pointe, des temps de transport, des embouteillages). C’est surtout une façon de réduire la surface des locaux de votre entreprise. Pensez à définir une charte de « bonne conduite » car mettre en place le télétravail à 100% n’est pas la solution.

Réseaux sociaux : Soignez votre image de marque, démontrez que vous êtes utiles ! Signifiez à vos clients que vous existez, que vous avez des idées, des projets : bref que vous vous bougez. Il s’agit ici essentiellement d’un investissement en temps, mais qui vous permettra aussi d’organiser des rendez-vous, de recevoir des commandes, sur une page Facebook par exemple.

Site internet actualisé : Savez-vous ce que les consommateurs cherchent en premier sur Internet ? Vos horaires d’ouverture ! Le web est un canal supplémentaire de vente directe qui a permis à 86% des entreprises équipées d’un site commercial de poursuivre leur activité durant le confinement. Les difficultés se situaient au niveau des livraisons, mais désormais, ces dernières sont revenues à la normale. Enfin, certains secteurs sont encore fortement impactés, mais la reprise viendra prochainement. D’où l’intérêt de se tenir prêts !

Formidable accélérateur

Quelle que soit la taille ou l’activité de votre entreprise, des solutions technologiques peuvent vous permettre de redémarrer. Ce virage digital est plus que jamais une obligation. Cela dit, un expert nous disait récemment : « inutile de vouloir tout mettre en place en une seule fois. Construisez votre projet de transformation numérique par étapes, afin d’éviter que cette crise qui a été un formidable accélérateur dans l’utilisation des outils numériques, ne devienne in fine une crise… Digitale ! »