RMC

Projet de statue de Bernard Tapie à Marseille: "Ni la ville, ni le club n’ont fait quoi que ce soit"

Dans "Apolline Matin" ce mercredi sur RMC et RMC Story, Laurent Tapie a expliqué son projet de statue pour son père, Bernard Tapie, devant le Stade Vélodrome, à Marseille. Il regrette l’inaction de la ville et de l’OM sur le sujet.

Bernard Tapie et la coupe aux grandes oreilles devant le Vélodrome, pour toujours. C’est le projet de statue que porte Laurent Tapie, l’un des fils de l’ancien président de l’OM, décédé le 3 octobre 2021 après une longue bataille contre le cancer. Il s’apprête à lancer une souscription, ouverte à tous, et un appel d’offres pour désigner un sculpteur. "J’ai une idée précise de ce que je voudrais comme statue, explique-t-il dans ‘Apolline Matin’ ce jeudi sur RMC et RMC Story. Je voudrais qu’il y ait six joueurs emblématiques de l’OM qui portent mon père, qui lui-même porte la Coupe d’Europe. C’est une scène qui a existé. On va s’en inspirer pour faire cette statue. Quand on aura le sculpteur et la plateforme, il n’y aura plus qu’à lancer."

"Vous n’avez pas besoin d’un an de réflexion pour savoir ce que vous allez faire"

Un an après la disparition de Bernard Tapie, Laurent Tapie déplore que rien n’ait été concrétisé par la mairie de Marseille et l’OM. "Jusqu’à maintenant, ni la ville, ni le club n’ont fait quoi que ce soit, assure le fils du ‘boss’. La mairie ne nous a strictement rien demandé. Quand je leur en ai parlé il y a deux ou trois mois, ils m’ont dit ‘oui, oui, on y réfléchit’, mais il n’y a rien de concret. Vous n’avez pas besoin d’un an de réflexion pour savoir ce que vous allez faire. Dans tous les stades, quand une personne importante décède, c’est dans les deux mois qui suivent. Quand Francis Borelli (ancien président du PSG, ndlr) est mort, la tribune à son nom a été inaugurée très peu après (au Parc des Princes, à Paris). Quand Robert Louis-Dreyfus est mort, et il avait fait 13 ans à l’OM sans gagner un seul titre, ils ont renommé le centre d’entraînement en moins de six mois. Un an après, nous expliquer qu’ils sont en train de réfléchir, c’est un moyen de dire qu’ils ne font pas rien."

Quant au club, selon Laurent Tapie, il n’est pas très chaud… "Mais le club, je suis moins surpris, souligne-t-il. Si on pouvait l’oublier (Bernard Tapie, ndlr), ça les arrangerait bien. Ce n’est jamais facile quand on est dirigeant d’un club de devoir être comparé à quelqu’un qui a tout gagné, quand soi-même on n’a rien gagné. Ce n’est pas du club que j’attends (quelque chose) mais de la mairie. Les supporters ne comprennent pas non plus." En mai 2023, l’OM fêtera les 30 ans de son sacre européen. La statue aura-t-elle été dévoilée d’ici là?

LP