RMC

Comment les lits du futur vont nous aider à mieux dormir

"C'EST QUOI LE PROGRES?" - La technologie s’invite partout. D’ailleurs, de nombreuses startups sont spécialisées dans la SleepTech. Certaines ont mis au point le matelas du futur en analysant la manière dont on dort. Comment ça marche?

L’intelligence artificielle s’invite partout, même sous la couette. C’est ce qu’on appelle la “sleep tech”, la technologie au service du sommeil. Eight Sleep par exemple, une start-up très en vue de la Silicon Valley, a mis au point la Rolls du lit. Un lit qui va vous chouchouter, vous aider à mieux dormir, et même, à terme, s’occuper de votre santé.

Un matelas bardé de capteurs électroniques couplés à des algorithmes qui vont analyser en temps réel votre température, la respiration, les battements de votre cœur, mais aussi certains facteurs comme la luminosité et la chaleur. Ce matelas va aussi vous donner des conseils pour optimiser votre sommeil, vous réveiller pile au bon moment, mais aussi adapter la température en fonction des besoins de chacun. Le lit va se rafraîchir ou se réchauffer en fonction des besoins, de chaque côté du lit.

>> A LIRE AUSSI - Nausées, épilepsie, pertes de sommeil... Attention aux incohérences sensorielles liées à la réalité virtuelle

Leur promesse, on s’endort 40% plus vite, on dort plus profondément, on fait moins de micro-réveils. La prochaine étape, imaginent les créateurs de ce matelas, serait un lit capable de détecter les signes précoces de certaines maladies, comme la grippe et pourquoi pas un kyste ou des calculs rénaux. Enfin, il va se connecter à tous les autres objets connectés que vous avez dans la maison. Quand vous vous endormez, il vérifie que votre télé connectée est éteinte, les lampes aussi, la porte fermée, le réveil allumé. Il va pouvoir donner l’ordre à votre cafetière de vous préparer un café dès que vous êtes sur le point de vous réveiller.

Et le lit anti-ronflements, c’est pour quand ?

Ça existe aussi, je l’ai même testé. En cas de ronflements façon réacteur d’A380, pas besoin de siffler comme dans la Grande Vadrouille, des capteurs de mouvement, de son, de vibration placés dans le matelas permettent au lit de comprendre que vous ou votre conjointe se met à ronfler. À ce moment-là, le lit va incliner légèrement sa position, pour libérer les voies respiratoires, puisque le ronflement est dû à une obstruction du pharynx, jusqu’à ce que vous arrêtiez de faire du bruit.

Des chambres à air intégrées dans le matelas vont aussi adapter sa forme à votre position pendant que vous dormez, pour que vous soyez le plus confortable possible.

Et pourquoi pas un lit qui se fait tout seul ?

Plus besoin de s’embêter à faire son lit, il se fait tout seul. Ça s'appelle le “smart duvet”. L’innovation prend la forme d’une membrane de textile qui se glisse entre la couette et la housse de couette, et qui va se remplir d’air à la demande. Quand on veut faire son lit, il suffit de lancer la commande depuis son smartphone.

Cette membrane va se remplir d’air, et en se gonflant, la couette va se remettre en place petit à petit, reprendre sa forme originelle même si elle est roulée en boule. Autre avantage de cette membrane, elle va préchauffer ou refroidir le lit avant que vous n'arriviez. On choisit la température depuis son smartphone, côté par côté. Le lit va faire la différence entre vous et votre épouse et adapter la température de chaque côté, tout au long de la nuit en fonction des préférences de chacun... C’est une illustration parmi d’autres: il y a tout un pan de l’innovation qui s’appelle la “sleep tech”, la technologie liée au sommeil.

Anthony Morel