RMC

Affaire Mila: "Si ça avait été ma fille ça aurait été une baffe"

Joëlle Dago-Serry a pris la défense de Mila tout en ajoutant qu'elle ne partageait pas du tout la façon de parler de l'adolescente assurant qu'elle ne l'aurait pas accepté pour son enfant.

C'est l'heure des récompenses! Pour la 11e année consécutive, Alain Marschall, Olivier Truchot et les "Grandes Gueules" proposent aux Français de désigner leur "GG de l’année". Parmi les nominés, le professeur Didier Raoult bien sûr, le chef Philippe Etchebest ou encore l'actrice Adèle Haennel mais aussi Mila, l'adolescente menacée de mort après des propos injurieux à l'encontre de Mahomet.

Et à ce titre, les "Grandes Gueules" sont revenues ce lundi sur les trajectoires des nominés. Zohra Bitan en a profité pour annoncer que son vote allait à Mila, l'adolescente harcelée pour ses critiques envers l'Islam sur les réseaux sociaux: "Ce sont des propos de son âge, on a moqué Jésus récemment dans une radio et la personne n'est pas sous protection policière", a-t-elle expliqué.

Mais Joëlle Dago-Serry, la manière utilisée pour exprimer ses propos ne passe pas: "Je ne partage pas du tout sa façon de parler. Si c'était ma fille ça aurait été une baffe. Je ne tolérerai pas ça pour mon enfant, il en est hors de question", a-t-elle assuré sur le plateau des "Grandes Gueules" ce lundi.

>>> RMC vous propose de revoir cette séquence en vidéo <<<

Les 10 nommés pour le titre de "grande gueule" de l'année sont:

Nicolas Bedos, acteur et réalisateur pour son "ode à la vie" en pleine crise sanitaire.

Jean-Marie Bigard, humoriste, pour ses coups de gueule politiques anti-Macron.

Alice Coffin, militante féministe, pour sa bataille contre la domination des hommes, développée dans son livre "Le génie lesbien".

Éric Dupond-Moretti, grande gueule du barreau devenue la grande gueule de la Justice.

Philippe Etchebest, chef étoilé, pour son combat en soutien des restaurateurs.

Adèle Haenel, actrice, pour avoir quitté la cérémonie des César après la victoire de Roman Polanski pour son film "J’accuse".

Alexandre Jardin, écrivain, pour avoir proposé aux libraires de payer leurs amendes.

Mila, lycéenne harcelée pour avoir critiqué l’Islam sur les réseaux sociaux.

Didier Raoult, l’infectiologue star pour son traitement controversé à la chloroquine.

Assa Traoré, sœur d’Adama, pour obtenir la vérité sur la mort de son frère.

>> VOTEZ DÉS MAINTENANT SUR RMC.fr <<

RMC