RMC

Anne Hidalgo veut la gratuité dans les transports pour les -18 ans: électoralisme ou bonne idée?

La majorité sortante de la Ville de Paris propose la gratuité des transports en commun pour les jeunes de moins de 18 ans en vue des élections municipales de mars prochain.

La maire de Paris Anne Hidalgo proposera la gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans à Paris si elle est réélue en mars, a annoncé dans le Journal du Dimanche son premier adjoint Emmanuel Grégoire.

"L'un des grands marqueurs du mandat, c'est le changement de paradigme sur les mobilités. C'est pourquoi Anne Hidalgo annoncera l'extension de la gratuité des transports en commun pour tous les Parisiens de moins de 18 ans", a-t-il déclaré à l'hebdomadaire.

"Cette mesure, que nous avons travaillée avec les communistes parisiens, sera mise en oeuvre dans les mois qui viennent si les Parisiens décident de poursuivre avec nous", a-t-il poursuivi, précisant que cette proposition consisterait en une "une carte Navigo gratuite, sans avance à débourser".

"Nous allons chercher un nouveau système avec Île-de-France Mobilités", l'autorité organisatrice des transports dans la région, a ajouté Emmanuel Grégoire, en promettant d'autres "annonces fortes" dans le domaine des transports.

L'avis des GG 

Les Grandes Gueules sont revenues sur cette information ce lundi sur RMC et son partagées. 

"Il y a une contradiction. On rend les choses gratuites alors qu'on a besoin d'énormément d'argent pour ajouter de nouvelles choses, de nouvelles lignes etc.", note Olivier Truchot. "Le problème c'est que la gauche est la championne pour annoncer des mesures qui au final seront compensées par une augmentation d'impôts", regrette de son côté l'étudiant Maxime Lledo.

Chargé de clientèle dans le social Joëlle Dago-Serri trouve également cette mesure un peu électoraliste. "J'ai du mal avec les programmes politiques qui se basent sur la gratuité. Nous on paye 75 euros pour toute l'Île-de-France, les étudiants dans les 20-30 euros, les seniors ne payent pas... Jusqu'où peut-on aller?"

"Ca a l'air de marcher tellement bien à Paris autant mettre encore plus de monde dedans", salue ironiquement l'agriculteur Didier Giraud. "Tant mieux pour les jeunes, mais j'ai l'impression qu'Anne Hidalgo lance surtout une peau de banane à la région."

J.A.