RMC

Aucune interpellation un mois après Viry-Châtillon: "La loi du silence permet aux suspects de se cacher"

Un mois après l'attaque de policiers à Viry-Châtillon, aucun suspect n'a été interpellé. Pour Abdoulaye, policier intervenu ce mardi dans les Grandes Gueules, l'omerta qui règne dans certains quartiers rend difficile la progression de l'enquête. Mais il est persuadé malgré tout que les auteurs de l'attaque seront bientôt interpellés.

Un mois après l'agression de policiers au cocktail molotov à Viry-Châtillon, le 8 octobre dernier, aucun individu n'a été interpellé, alors qu'une dizaine de jeunes sont impliqués dans cette attaque qui a fait deux blessés graves chez les fonctionnaires de police. Faut-il s'en inquiéter se sont demandé ce mardi les Grandes Gueules ? Non, répond Abdoulaye, policier en Seine-St-Denis. S'il n'est pas concerné par l'enquête sur Viry-Châtillon, il a l'habitude de ce genre d'enquêtes dans des quartiers difficiles comme celui de la Grande-Borne, d'où sont soupçonnés d'être originaires les agresseurs. Des enquêtes difficiles. "Nous sommes face à une omerta, explique-t-il. Les gens, quand vous faites une enquête de voisinage, ont peur, et ne vont pas parler. Donc ça ralentit notre travail (…). La loi du silence ".

"Mais parfois il peut arriver que certains individus, qui font partie de la bande incriminée, se disent c'est trop lourd à porter et viennent nous voir pour se confier sur ce qu'il s'est passé". Il en est persuadé, concernant l'attaque de policiers à Viry-Châtillon, "ces individus seront interpellés".

P. Gril avec les GG