RMC

"Ca ne gênera personne!": avec des Renault bientôt bridées à 180 km/h, est-ce la fin des "fous du volant"?

Impossible pour les conducteurs de dépasser les 180 km\/h. C'est l'annonce faite vendredi par le  directeur général de Renault, Luca de Meo. Tous les véhicules produits par Renault et Dacia seront progressivement concernés.

Les nouvelles Renault seront bridées à 180 kilomètres/heure pour éviter les accidents, a annoncé vendredi le directeur général du groupe, Luca de Meo.

Pour "agir" sur la vitesse, qui "représente plus d'un tiers des causes d'accidents mortels", elle "sera plafonnée selon les véhicules et ne dépassera pas les 180km/h, quel que soit le modèle de Renault ou de Dacia", a indiqué Luca De Meo. Renault suivra ainsi l'exemple de Volvo, qui a imposé cette limite en 2020.

Mais pour Fabrice, mécanicien en Seine-et-Marne, cette annonce est un simple coup de communication de la part de Renault.

“La bride existe depuis des années sur les motos, les camions et sur des gros véhicules qui peuvent par exemple être bridés à 250 km/h. Et comme sur un téléphone où on peut activer, ou désactiver une fonction, là c’est pareil. C’est hyper simple, les motards savent très bien de quoi on parle”, explique-t-il.

Un pas vers le tout électrique?

La nouvelle Mégane électrique en tout cas, dont le lancement est prévu pour 2022, "proposera un régulateur de vitesse réglé par défaut: sa vitesse sera plafonnée à 160 km/h", a précisé Luca de Meo. Plus largement, "nos véhicules seront équipés d'un régulateur automatique réglé par défaut qui s'ajustera à la vitesse autorisée, selon les panneaux et les données de géolocalisation", a souligné le directeur de Renault. Le régulateur, appelé "Safety coach", tiendra aussi compte des virages dangereux et des ronds-points.

>> A LIRE AUSSI - Retour de la 4L, de la R5, développement de l'électrique... Renault peut-il se réinventer?

Pour Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 Millions d'automobilistes, cette annonce est la preuve que Renault veut aller vers du tout électrique.

“Lorsque vous êtes à plus de 100 km/h dans une voiture électrique votre autonomie fond comme neige au soleil. À 130 km/h, vous divisez votre autonomie par deux. La voilà, la réalité. Donc objectivement comme Renault a décidé d’aller vers le tout électrique, limiter à 180 pour un véhicule qui ne peut pas dépasser les 130, ça ne gênera personne”, assure-t-il.

Le constructeur a avancé de dix ans son objectif de neutralité carbone en Europe, à 2040, tout en visant 2050 au niveau mondial. 

La rédaction avec AFP