RMC

Concerts de Bertrand Cantat: "Une forme d'indifférence et d'acceptation des violences masculines"

Céline Piques, porte-parole d'Osez le féminisme

Céline Piques, porte-parole d'Osez le féminisme - RMC / Numéro 23

Sur le plateau des GG, Céline Piques, l'une des porte-parole d'Osez le féminisme, a assuré que l'association n'avait jamais eu pour but d'empêcher Bertrand Cantat de chanter, mais tenait à alerter sur "une forme d'indifférence et d'acceptation sociale des violences masculines".

Invitée des GG, Céline Piques la porte-parole d'Osez le féminisme, est revenue sur la campagne de l'association féministe contre Bertrand Cantat. Depuis le début de la tournée du chanteur, les militantes de l'association sont présentes devant chaque concert.

"On n’a jamais empêché Cantat de se produire depuis 6 mois qu’on manifeste devant les salles de concert où il se rend. Nous avons toujours fait des rassemblements pacifistes, il n’y a jamais eu de troubles à l’ordre public", a-t-elle assuré sur le plateau des GG.

"Une forme d'indifférence et d'acceptation sociale des violences masculines"

Elle a rappelé que l'association n'était pas contre le droit de se produire de Bertrand Cantat, assurant seulement vouloir interpeller les programmateurs et sensibiliser contre les violences conjugales: "Nous sommes là simplement pour rappeler qu'il y a une forme d'indifférence et d'acceptation sociale des violences masculines", a-t-elle expliqué,

Céline Piques a également évoqué la campagne de cyber-harcèlement dont sont désormais victimes les militants de l'association: "On nous traite de tous les noms: insultes sexistes, menaces de mort, menaces de viol, en raison de notre action face à Bertrand Cantat".

"La seule qui ne peut s’exprimer aujourd’hui c’est Marie Trintignant"

Céline Piques est également revenu sur les propos du chanteur jeudi soir. Sur la scène de l'Olympia, Bertrand Cantat, devant son public, a évoqué la présence de militants avant la plupart de ses concerts: "Nous n’avons rien contre vous, vous vous avez quelque chose contre moi. S'il y en a qui sont là pour autre chose, ces gens-là, qu’ils sachent une chose, c’est qu’il n’y a aucune limite à quel point je vous emmerde. Merde à tous les censeurs", a-t-il lancé.

Une intervention qui choque Céline Piques: "C’est pitoyable, c’est pathétique mais c’est assez typique de la stratégie de l’agresseur de se poser en victime. Bertrand Cantat a encore le droit de faire des concerts, la seule qui ne peut s’exprimer aujourd’hui c’est Marie Trintignant".
Les GG (avec G.D.)