RMC

Contrôle des chômeurs: "Il faut aussi que Pôle Emploi soit plus crédible dans ses offres d'emploi"

Selon le Canard Enchaîné, le gouvernement envisage de durcir certaines sanctions dans le cadre de la réforme de l'assurance chômage. Thibault, 34 ans, au chômage depuis 1 an, estime que Pôle Emploi devrait proposer des offres plus adaptées au profil de certains demandeurs d'emploi.

Le gouvernement va-t-il durcir le contrôle des chômeurs? Selon le Canard Enchaîné, c'est ce que le gouvernement s'apprête à faire dans le cadre de la réforme de l'assurance chômage: une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d'emploi jugées raisonnables, entraînerait une réduction des allocations de 50% pendant deux mois. En cas de récidive, elles seraient supprimées pour une durée de deux mois.

"Mon métier n'existe pas dans la base de Pôle Emploi"

Mais pour Thibault, chômeur et auditeur des GG, il faudrait que Pôle Emploi propose des postes plus adaptés au profil du demandeur d'emploi. Ce jeune homme de 34 ans, en thèse de sociologie, spécialisé dans le développement durable, s'est vu en effet proposer "une formation pour devenir conducteur de tracteurs et une autre de technicien de maintenance dans une centrale nucléaire". Forcément, son "métier de sociologue n'existe pas dans la base de Pôle Emploi".

"On peut contrôler les chômeurs de plus en plus parce qu'il y a beaucoup d'offres à pourvoir et beaucoup de chômeurs aujourd'hui, mais il faut aussi que Pôle Emploi soit un peu plus crédible pour traiter les offres d'emploi, aujourd'hui tout est automatisé et forcément il y a des bugs. Je veux bien faire autre chose que sociologue mais j'aspire à faire autre chose que conduire des tracteurs", estime Thibault. Quant au poste de technicien de maintenance dans une centrale nucléaire, "si j'ai choisi la thématique du développement durable, ce n'est pas pour travailler dans le nucléaire!"

P.B.