RMC

Dispense de peine pour Christine Lagarde dans l’arbitrage Tapie: "c’est une justice de classe"

La patronne du FMI Christine Lagarde, reconnu coupable de « négligence » dans l’affaire de l’arbitrage en faveur de Bernard Tapie, mais elle a été dispensée de peine.

L’ancienne ministre de l’économie Christine Lagarde a été reconnue coupable de "négligence" lundi dans l’affaire de l’arbitrage en faveur de Bernard Tapie. Mais la patronne du FMI a tout de même échappé à des sanctions, ainsi qu’à une inscription de cette condamnation à son casier judiciaire.

"C’est une erreur psychologique"

Une décision qui ne convainc pas du tout la Grande Gueule Jacques Maillot. Pour lui, "c’est une justice de classe, j’ai toujours été contre la Cour de justice de la République". "Je rappelle que c’était un engagement du candidat Hollande. Et il n’a pas pu tenir cet engagement parce qu’il n’a pas réussi à rassembler une majorité des 3/5 afin de réviser la constitution. C’est exactement la même décision qu’en 1999. Edmond Hervé, secrétaire d’Etat à la santé, avait eu dans le sang contaminé une condamnation absolument similaire. C’est une erreur psychologique. Ils auraient dû au moins lui mettre une amende de 15 000 euros, forcément, ça aurai été inscrit à son casier. Si le président de l’époque, le président Sarkozy, lui avait imposé d’intervenir dans ce dossier et que ça ne lui plaisait pas, elle n’avait qu’à démissionner de son poste de ministre. De ce coté-là elle n’a pas pris la bonne décision".

Les GG (avec AM)