RMC

Education nationale: pourquoi parents, élèves et enseignants ont tous un "sentiment d'injustice"

Les Grande Gueules ont recueilli ce jeudi l'analyse d'un ancien Conseiller principal d'Education en Seine-St-Denis, Thierry Gaudin sur le système éducatif français.

Thierry Gaudin, ancien Conseiller principal d'Education en Seine-St-Denis, raconte ce qu'était son quotidien dans son livre Égaré ! (éd. Stock). Il y livre le "regard d'un débutant", arrivant pour la première fois dans un collège d'un quartier difficile de Seine-St-Denis. Alors qu'il a aujourd'hui quitté l'Education Nationale ("pas parce [qu'il] en a été dégouté", précise-t-il), il a expliqué ce jeudi dans les Grandes Gueules pourquoi parents, élèves comme enseignants ont le "sentiment d'être victimes d'injustice".

"Un poids énorme sur les enseignants"

"J'ai le sentiment qu'il y a un immense malentendu entre les élèves, les parents et les enseignants. Chacun a le sentiment profond d'être victime d'une injustice et de ne pas être respecté par les autres. Les enseignants portent énormément de choses: ils sont censés former une élite, construire la nation, développer et épanouir tous les enfants, leur permettre d'avoir un travail merveilleux à la hauteur des attentes de chacun. C'est un poids gigantesque, tout en recevant des injonctions contradictoires: vous devez être les meilleurs, tout en vous épanouissant mais en restant à votre place en étant sage".

"Les parents confrontés au jugement permanent"

"Les élèves ont une aspiration à la grandeur, à réussir, à faire des choses importantes dans leur vie et être fier, poursuit l'ancien CPE. Mais on leur dit: 'il faut s'en sortir'. Cette phrase de 's'en sortir' est violente, parce que cela voudrait dire que leur quotidien est catastrophique, honteux et détestable". "Et puis il y a les parents qui ont des ambitions pour leurs enfants, et sont confrontés au jugement permanent sur la façon dont ils élèvent leurs enfants", conclut Thierry Gaudin.

P. G. avec les GG