RMC

En direct sur RMC, un spectateur arrive en plateau avec des douilles de flashball pour montrer ce que les manifestants "se prennent en pleine poire"

Hervé, "gilet jaune" estime que les flash-balls ne devraient pas être utilisés dans les manifestations. Il dénonce les dégâts de ces armes utilisées par les forces de l'ordre.

Grenades lacrymogènes, grenades de désencerclement, flash-balls… L’arsenal des forces de l’ordre dans les manifestations est-il trop important ? Pour Hervé, auditeur des Grandes Gueules, et qui a participé à toutes les manifestations des "gilets jaunes" à Paris, c’est surtout leur utilisation abusive de ces armes et notamment du flash-ball qu’il faut dénoncer. 

Il a ramassé dans les manifestations des douilles de flash-balls et de grenade lacrymogène pour illustrer ce que les manifestants reçoivent.

"Ca c’est une balle de flash-ball. Ca pèse 63 grammes et le caoutchouc est vraiment très dur. Donc quand j’entends balle en mousse je rigole parce que la mousse il faut la chercher. Sur le flash-ball super pro qu’utilise nos forces de l’ordre, ça part à 330 km/h. Donc en pleine poire et partout sur le corps ça fait très mal", explique-t-il. 

"Vous vous prenez ça dans la tronche, on vous éborgne, vous perdez des dents ... Il y a eu des problèmes de poumon et il y a eu un mort. Un décès du coeur, avéré en France, à cause de ça", poursuit Hervé. Selon lui, les grenades lacrymogènes sont largement suffisantes pour assurer le maintien de l’ordre.

Guillaume Descours