RMC

En pleine période de canicule, des Ehpad sans clim: "C'est de la maltraitance pour nos seniors", dénonce un médecin anesthésiste

Déjà fortement exposé à cause de l'épidémie de coronavirus en France, les seniors doivent en plus supporter une vague de canicule qui touche le pays et qui fait craindre une surmortalité comme en 2003.

Ils ont déjà été durement touchés pendant la première vague de l’épidémie de coronavirus, et à présent, les Ehpads doivent affronter la canicule, alors que le virus lui est toujours menaçant.

Une situation inquiétante alors que dans beaucoup d’établissements, toutes les pièces ne sont pas équipées de climatisation et certains ont même décidé d’interdire les ventilateurs pour éviter le risque de transmission du virus. 

Pour Arnaud, médecin anesthésiste, cela montre bien qu’en France, les seniors ne sont pas bien traités. 

“Je pense que la façon de traiter nos seniors dans un pays qui se veut moderne est un scandale. Je pense que c’est un scandale d’espérer qu’un voisin puisse aller donner de l’eau au petit vieux qui est tout seul, je trouve que c’est un scandale de se rendre compte que dans les ehpads il n’y a pas assez d’infirmières et d’aides soignantes et donc que nos seniors ne peuvent pas être bien traités dans les ehpads malgré toute la bonne volonté des soignants qui y sont”, indique-t-il sur RMC. 

Manque de soignants

Il reproche notamment le fait qu’il n’y a pas de climatisation dans tous les ehpads. “C’est de la maltraitance pour nos seniors”, appuie-t-il. 

De son côté, Romain Gizolme, directeur de l’AD-PA, l’Association des Directeurs au service des Personnes gées, déplore lui aussi un manque de personnel et se dit “inquiet” en cette période de forte chaleur parce que “ces périodes de canicule sont particulièrement sensibles pour les personnes âgées, tout comme le coronavirus et nous enregistrons chaque année, des milliers de décès en excès parmi la population âgée après les périodes caniculaires”, explique-t-il.

Guillaume Descours