RMC

Faire payer aux détenus leur incarcération en prison: "Faites-les respecter la dignité humaine après on verra"

Ce lundi 8 octobre, Les Grandes Gueules sont revenues sur la propositions de députés de faire payer les détenus pour financer leur incarcération. Une proposition "complètement démagogique" pour la GG Thibault Lanxade.

Demander aux détenus de mettre la main à la poche pour financer leur incarcération. C’est une proposition formulée par plusieurs députés, Debout la France, Rassemblement National et UDI.

Ces parlementaires partent d’un constat simple: un détenu coûte en moyenne 100 euros par jour à la collectivité. Ils imaginent donc leur demander de payer une partie, soit 20% qui équivaut à 600 euros par mois.

Responsabiliser les détenus, désengorger les prisons mais aussi augmenter le budget du système carcéral notamment pour la rénovation, sont les objectifs avancés par les députés. La Californie, le Danemark, la Suisse et les Pays-Bas ont déjà opté pour ce système.

"C'est une proposition complètement démagogique!"

Cette proposition n’est pas du tout du goût de notre GG, Thibault Lanxade. Pour lui, la priorité du système carcéral est améliorer les conditions d’incarcération des détenus.

"Heureusement qu’on n’est pas Chine parce que là-bas ils font payer aux familles la balle qui permet d’exécuter le détenu. Je suis étonné que ça vienne de ces parlementaires qui ne connaissent pas le monde carcéral. Lorsqu'on aura des prisons qui respecteront la dignité humaine, peut-être qu'on pourra commencer à les faire travailler et les faire participer. C'est une proposition complètement démagogique!"

"Il y a des gens en prison qui n’ont absolument aucune ressource"

Pour le chef d’entreprise, cette mesure risque de renforcer les inégalités et discriminer les détenus les plus pauvres.

"En plus, ce serait totalement discriminant parce qu’il y a des gens en prison qui n’ont absolument aucune ressource et qui ne peuvent pas cantiner, ni avoir une télé. Ça créerait encore une caste donc c’est une très mauvaise idée".
Les Grandes Gueules (avec C.P.)