RMC

Gifle contre Manuel Valls: "Je suis écoeuré par les gens qui disent qu’il l’a bien cherché"

Mardi, Manuel Valls a été giflé lors d’une visite à Lamballe, alors que l’ancien Premier ministre était en campagne dans le cadre de la primaire de la gauche.

"Manuel Valls giflé en Bretagne: est-ce que c’est grave?". C’était le débat des Grandes Gueules, mercredi. Mardi, l’ancien Premier ministre a été giflé à Lamballe lors d’un déplacement de campagne à quelques jours du premier tour de la primaire de la gauche.

Pour Gilles-William Goldnadel, s’il faut relativiser la violence de l’acte, il faut quand même condamner les gens qui estiment que Manuel Valls a mérité cette gifle. "Il y a un degré dans l’horreur, mais il ne faut pas surestimer ce geste. Moi je suis sévère avec ce geste. Et je le suis encore plus avec ceux qui tentent de l’expliquer en disant ‘il l’a bien cherché’. Cela veut dire quoi? C’est la justification du pire ça. Je suis écoeuré par les gens qui disent ça. Ou par ces gens qui contestent le droit, sinon le devoir, de l’ancien Premier ministre de porter plainte comme tout citoyen, mais d’avantage encore pour quelqu’un qui est tenu de faire l’exemple. Il a entièrement raison. Je me sens solidaire de Manuel Valls. Mais je ne veux pas non plus exalter Manuel Valls. Je ne veux pas qu’on victimise. Il n’y a aucun mérite à prendre une claque dans la figure et à porter plainte. C’est normal".

Les GG (avec AM)