RMC

"Ils ne se rendent pas compte de leur chance!": la colère de Fred Hermel contre l'abstention des jeunes à la présidentielle

L'élection présidentielle approche à grand pas. Selon un sondage, 60% des 18-24 ans n'iront pas voter les 10 et 24 avril prochains. Et notre "GG" s'agace.

Un coup de gueule retentissant. Les dernières élections que ce soit, les municipales, les régionales, ou même la dernière présidentielle, ont toutes été marquées par un fort taux d’abstention. Et parmi les électeurs qui se déplacent le moins, on retrouve les jeunes.

>> A LIRE AUSSI - Abstention: pourquoi les jeunes ne votent-ils pas ?

Pour la "Grande Gueule" Frédéric Hermel, le fait que les jeunes ne viennent pas voter, c’est un manque de reconnaissance envers la démocratie et l'État français.

“Ils ont tout eu. Moi, j’en ai marre de ces jeunes. Je parle comme un vieux con, mais à un moment, on a l’impression que ces gens-là ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de vivre en France. Qu’ils aillent voir au Cameroun, qu’ils aillent voir ailleurs. Qu’ils aillent même voir en Angleterre la difficulté, ou en Espace pour le service de santé”, s’emporte-t-il sur le plateau des "Grandes Gueules" ce vendredi.

Rendre le vote obligatoire?

Selon un sondage, 60% des 18-24 ans n'iront pas voter les 10 et 24 avril prochains. Lors des dernières régionales, c’était même 84% de cette tranche d’âge qui ne s’étaient pas rendu aux urnes.

Alors face à cette situation, celui qui délivre chaque jour son billet "C'est ça la France!", dans les "Grandes Gueules" à 11h40, il n'y a qu’une solution. 

“Moi, je suis pour le vote obligatoire aussi parce que quand on a des droits, il faut qu’on ait des devoirs. Quand je vois ce sondage, ça me blesse profondément. Moi quand j’ai eu 18 ans, c’était en 1988, la première fois que j’ai voté, j’ai eu l’impression qu’il se passait un truc absolument merveilleux. 

Moi, j’avais le droit de participer à ça! Je me suis senti adulte, je me suis senti un homme le jour où j’ai pu voter. C’était un jour de fête pour moi”, indique-t-il. 

Le message est passé. 

La rédaction de RMC