RMC

Images privées de Castaner: "Il fait ce qu'il veut en dehors de son boulot!"

Les Grandes Gueules sont revenues ce vendredi sur la sortie agitée de Christophe Castaner en boîte de nuit. Gilles-William Goldnadel estime que les images publiées par les magazines people Voici et Closer n'ont rien à faire dans l'espace public.

Vie privée ou vie publique ? Les magazines Voici et Closer ont publié des photos du ministre embrassant une jeune femme lors d'une soirée dans une discothèque parisienne, dans la nuit de samedi à dimanche, juste après la 17e journée de mobilisation des "gilets jaunes".

Le Premier ministre Edouard Philippe a affirmé vendredi accorder "toute sa confiance" à Christophe Castaner, jugeant que ces photos du ministre relevaient de sa "vie privée". 

Les Grandes Gueules sont également revenues sur cette affaire et l'avocat Gilles-William Goldnadel estime, comme le Premier ministre, qu'il n'y a rien de choquant dans tout cela.

"Je ne suis pas plus choqué que lorsque Mediapart sort des conversations privées (affaire Benalla/Crase ndlr). Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne pratique. Castaner il fait ce qu’il veut en dehors de son boulot. Je respecte sa privée, ça me gêne beaucoup d’en parler. Closer et Voici c’est pas ma came."

"Je trouve ça dommage de manquer de sérieux et de faire la bringue après un samedi de 'gilets jaunes'"

Rose Ameziane, directrice de centre de formation, trouve ça en revanche assez choquant compte tenu du contexte du pays. 

"C’est vrai que ce genre de magazines a tendance à être très très intrusif. Pour autant ça m’embête un peu que le ministre de l’Intérieur, qui est en charge de notre sécurité, après un samedi de “gilets jaunes”, qu’il aille en boîte de nuit… Ca renvoie un mauvais message. Je trouve ça dommage de manquer de sérieux et de faire la bringue après un samedi de “gilets jaunes”."

Olivier Truchot trouve en revanche que dans cette époque où on ne peut plus faire grand chose sans faire polémique, "ça peut même le rendre sympathique". Un propos appuyé par l'intervenante sociale Elina Dumont qui estime que "tout le monde exagère avec ces vidéos". "C'est une catastrophe, (avec ces vidéos volées) ça va jusqu'à dissuader des enfants d'aller à l'école à cause de Facebook, on est dans un monde de dingue!"

James Abbott