RMC

Incapable de se séparer de Brigitte, "hypnotisé" par BFMTV... Comment se comporte Emmanuel Macron dans le huis-clos de l'Elysée?

Tout comme son homologue américain, Emmanuel Macron passerait beaucoup de temps devant BFMTV et serait très attentif à ce qu'il se dit sur les réseaux sociaux. Une attention particulière portée à l'opinion publique qui façonnerait sa politique.

Comment dirige-t-on un pays comme la France lorsque l'on vit dans le vas-clos et surprotégé qu'est un palais gouvernemental? C'est ce qu'essaye de décrire Corinne Lhaïk, journaliste à L'Opinion et auteure de "Président cambrioleur", un livre qui décrit l'intimité du palais de l'Elysée. "Sa principale caractéristique c’est qu’il est mobile, insaisissable et c’est un cambrioleur parce qu’il va piquer les hommes et les idées partout. Il invente sans cesse de nouveaux clivages. Il est mobile même physiquement parce qu’il est tout le temps debout, il ne peut pas rester en place", raconte-t-elle ce lundi sur le plateau des "Grandes Gueules".

Le président serait également très connecté. A l'instar de Donald Trump branché en continu sur Fox News, Emmanuel Macron serait lui aussi accro aux informations en continu: "Il a une coupure institutionnelle mais il est connecté en permanence: il est hypnotisé par BFMTV", assure Corinne Lhaïk. Et le chef de l'Etat en profiterait pour se lâcher en insultant certains éditorialistes de "connard", comme au moment du remaniement où certains journalistes annonçant telle ou telle nomination l’aurait beaucoup énervé alors que ni Jean Castex ni lui-même n’avait encore tranché.

"Il agit en fonction de ses convictions mais aussi de ses analyses de l’opinion publique"

Une hyper-connexion qui pousserait le chef de l'Etat à prendre en compte l'avis de l'opinion publique sur certaines questions:

"Il agit en fonction de ses convictions mais aussi de ses analyses de l’opinion publique. Par exemple en matière de sécurité, justice, police il a compris que l’opinion publique était plus à droite que sa matrice d’origine à gauche", dévoile Corinne Lhaïk.

Et selon elle, le président n’aime sincèrement que deux personnes : Brigitte Macron et sa grand-mère, disparue mais à qui il pense toujours tout le temps raconte la journaliste "Quand il était secrétaire général adjoint à l’Elysée, dès qu’il prenait une voiture il téléphonait à sa grand-mère ; il a demandé très tôt, dès l’âge de 5 ans, à aller vivre chez elle. Elle l’a initié à la lecture, aux grands auteurs, à la culture".

Quant à Brigitte, "ils sont tout le temps ensemble". "Il ne peut pas se passer d'elle plus de 24 heures. Cela fait 25 ans qu’ils sont ensemble et c'est une couple extrêmement solide", assure Corinne Lhaïk.

G.D.