RMC

"Les assurances nous regardent crever à petit feu!", la colère d'un restaurateur sur RMC

Ce vendredi, Stéphane Jégo, restaurateur était l'invité du Grand Oral des GG sur RMC. Alors que son restaurant L'Ami Jean est à l'arrêt depuis près de deux semaines, il lance un appel à l'aide pour toutes les TPE et PME.

"Je ne suis pas un chef de cuisine en colère, je suis un chef d'entreprise en détresse!". Stéphane Jégo lance un appel à l'aide. Ce chef cuisinier qui tient le restaurant L'Ami Jean à Paris se retrouve dans une situation compliquée comme de nombreux commerçants.

"On se bat pour la restauration mais pas seulement pour la restauration. Ce n'est pas un combat corporatiste. Ce combat doit être uni entre TPE et PME. Les gens doivent comprendre que ce sont les fleuristes, les coiffeurs, les cordonniers qui sont dans le même cas que nous", a-t-il expliqué.

"Mais aidez-nous!"

Comme le coronavirus n'est pas classé "catastrophe naturelle", les assureurs ne sont pas tenus d'indemniser les entreprises à l'arrêt. "Quand on a appelé les assurances, ils nous ont ri au nez. Les assurances nous regardent crever à petit feu. On a eu les attentats, les gilets jaunes, les grèves… Et là le coronavirus, personne ne pouvait le prévoir, évidemment que ce n'était pas marqué dans nos contrats. Mais aidez-nous! Déclarez-le comme catastrophe naturelle sanitaire!", a-t-il appelé sur RMC.

"A 20h tout le monde applaudit nos combattants. Mais rester chez soi c'est un effort de guerre. Pour quelle raison les assurances ne font pas un effort de guerre?", a-t-il aussi lancé. Le chef a aussi lancé une pétition à retrouver par ICI.

P.B.