RMC

Les jeunes se mobilisent pour le climat: "C’est tout à fait louable mais la destruction de la planète est inéluctable"

Pour Mourad Boudjellal, la fin du monde en raison du dérèglement climatique est inéluctable et ce ne sont pas les grèves des étudiants qui y changeront quelque chose.

L'idée vient de Suède. À l'initiative de Greta Thunber, une étudiante suédoise de 16 ans connue pour ses manifestations régulières tenues devant le parlement suédois, les étudiants français se mobilisent à leur tour pour le climat.

Ce vendredi, pour la première fois, les jeunes français organisent une manifestation, prévue devant le ministère de la Transition écologique. Les étudiants assurent qu’en cas d’absence de réponse, ils se préparent à des actions de désobéissance civile, selon le journal La Croix.

Les intérêts de la planète "secondaires"

"C’est tout à fait louable mais je pense que la destruction de la planète est inéluctable", estime de son côté Mourad Boudjellal. "Le monde est basé sur l’économie aujourd’hui et que l’argent c’est maintenant, et la fin de la planète c’est demain et les dirigeants choisiront toujours aujourd’hui à demain, je crois qu’il y a des choses inéluctables", assure-t-il un brin pessimiste sur le plateau des GG ce vendredi.

Pour lui, les intérêts de la planète sont "secondaires", dans l’esprit des grands dirigeants de ce monde: "Je ne pense pas que les grands dirigeants de ce monde comme Donald Trump ou le président chinois tremblent de la grève des écoliers", ajoute-t-il.

Les GG avec Guillaume Dussourt