RMC

Limitation des commerces "communautaires" à Toulouse: "Les femmes ne pouvaient pas s'installer en terrasse"

Le maire adjoint de Toulouse en charge du commerce, Jean-Jacques Bolzan, était l'invité des GG ce lundi et a justifié sa politique locale de diversification des commerces pour éviter d'avoir "trop de kebabs et de boucheries halal".

La ville de Toulouse a mis en place ces dernières années un plan pour limiter le nombre de "commerces communautaires". La mairie veut préempter les commerces et éviter qu'il y ait une multiplication de commerces halal notamment. Cette opération "commerces d'avenir" vise principalement le quartier Arnaud Bernard qui aurait "trop" de kebabs selon la mairie. Certains y voient une mesure discriminatoire.

"Je pense qu’on stigmatise, on est encore en train de faire un débat sur l’islam plus qu’autre chose", regrette Sacha, auditeur de RMC, qui illustre le fait qu’on ne fait pas autant de bruit pour les restaurants chinois.

La Grande gueule Sylvain Grandserre va également en ce sens : "En quoi un kebab est un commerce communautaire ? Je n'ai pas l’impression d'être un musulman par ce que je mange un kebab !".

"Les femmes n'osaient plus passer sur cette place"

Le maire adjoint de Toulouse en charge du commerce, Jean-Jacques Bolzan, était l'invité des GG ce lundi. Il estime qu'il y avait aussi une pression cultuelle et religieuse qui a conduit au fait que la mairie a ainsi pris "le taureau par les cornes" pour apporter plus de diversité de commerces dans le quartier Arnaud-Bernard.

"Les femmes n'osaient plus passer sur cette place. Aucune ne pouvait s'installer en terrasse. C'est une place où il y a du deal etc. Il y avait une pression".

Selon l'élu local, il n'y avait que des boucheries halal et des kebabs sur cette place. "On a fait des études en concertation avec la fédération des commerçants de la ville avec les commerçants eux-mêmes. On ne l'a pas fait du jour au lendemain !", se défend-t-il en listant le fait qu'il a emmené maintenant une crêperie, un boulanger, une personne qui fait des soins, des massages.

J.A. avec les GG