RMC

Macron en tour de France de la "ruralité heureuse": "On dirait le 'petit père des peuples', ce n'est pas respectueux"

Le président de la République est dans le Lot pour "prendre le pouls" de la France. Les Grandes Gueules ne sont pas forcément convaincues.

Objectif 2022 ? Chemise blanche, coude à la portière : Emmanuel Macron a choisi l'un des plus beaux villages de France pour débuter son "tour de France des territoires" mercredi. Jusqu'à ce jeudi soir, le président de la République est dans le Lot, à la rencontre des élus et des habitants.

Après une réunion avec les acteurs du tourisme local, hier après-midi, il a déambulé pendant près de 2 heures dans le village pittoresque de Saint-Cirq-Lapopie, avant de se rendre ce jeudi à Martel.

Le Président veut prendre le pouls de la France qui se déconfine. Le Lot est selon Emmanuel Macron le symbole d'une "ruralité heureuse". Une façon de surfer sur la vague d'optimisme d'un pays qui se déconfine, alors que l'élection présidentielle de 2022 approche à grands pas.

>>> A LIRE AUSSI - Tour de France d'Emmanuel Macron: "Il ne prend pas de risques, c'est un Président en campagne"

L'avis des GG

Louis Boyaud (étudiant): "Je pense aux gens qui habitent là-bas. Ca fait le Parisien qui vient visiter la belle petite campagne. C'est de la com'. Il vient, il fait le bain de foule, on dirait le "petit père des peuples" et je ne trouve pas ça respectueux. Ca ne marche pas comme ça dans la vraie vie. Pour ces gens-là, je trouve ça irrespectueux."

Olivier Truchot: "Il faut savoir ! Quand il reste à l'Elysée on dit qu'il est hors-sol et déconnecté. Quand il va sur le terrain on dit que c'est un Parisien qui vient chez les bouseux !"

Benjamin Cauchy (ancien gilet jaune): "C'était une belle opération de propagande ! Ca commence. Il va faire dix déplacements jusqu'à mi-juillet aux frais du contribuable. On lance la campagne présidentielle au titre de prendre le pouls des Français. C'était un décor de carte postale, si on veut prendre le pouls il faut être en immersion. Mais il ne fait que de la com'. On fait de l'image mais en attendant on ne fait pas de politique."

Johnny Blanc (fromager): "C'est le genre de choses que je ne regarde même pas ! Je me mets à sa place, si j'organise ma com', je le faire là où ça m'est profitable. je vais pas aller dans un coin où je m'en prends plein la tronche. moi la com' ça ne m'intéresse pas donc je ne regarde pas."

J.A.