RMC

Marine Le Pen dégringole dans les sondages: "On ne la voit pas, on dirait Lionel Jospin"

Candidate à la présidentielle, Marine Le Pen voit sa cote s'effondrer de sondage en sondage alors que Xavier Bertrand et Eric Zemmour chassent sur ses terres.

Patatras. Marine Le Pen dégringole dans les sondages. Et la chute semble inarrêtable. La présidente du Rassemblement national, candidate à l’extrême-droite est créditée dans un dernier sondage de 16% des intentions de vote, contre 28% début juin et 24% fin aout.

A en écouter la principale intéressée, il n’y a pourtant pas lieu de s’inquiéter, ce score lui permettant toujours d’accéder au second tour. Mais derrière elle, ses poursuivants se rapprochent. Xavier Bertrand est crédité de 14% des suffrages talonné par le polémiste multi-récidiviste Eric Zemmour, à 13%.

"Zemmour lui a grignoté tous les gens les plus durs du RN et Bertrand les plus modérés"

"Elle s’est faite doubler par sa droite", analyse l’avocate Marie-Anne Soubré. "Il y a Eric Zemmour qui est sur la ligne d’un Jean-Marie Le Pen et Xavier Bertrand qui commence à manger très à droite des Républicains notamment quand on voit son programme judiciaire", ajoute-t-elle.

"Quelle espace lui reste-t-il ? Zemmour lui a grignoté tous les gens les plus durs du RN et Bertrand les plus modérés. Elle n’a plus d’espace et tout le monde se souvient encore du débat face à Emmanuel Macron, se rappelant qu’elle n’est pas capable ! Si Eric Zemmour est candidat, elle ne fera que baisser", prédit Marie-Anne Soubré.

L’avocate ose même la comparaison avec Lionel Jospin, l'ancien Premier ministre socialiste: "On ne la voit pas, c’est Lionel Jospin. Elle a laissé la place à Eric Zemmour. Et tout ce qu’elle dit c’est qu’elle est sûre d’être au second tour. On dirait Lionel Jospin qui était sur aussi de se qualifier en 2002 et qui s’est fait passer devant par Jean-Marie Le Pen", avance-t-elle.

>> A LIRE AUSSI - Réduction des visas pour les pays du Maghreb: comment en est-on arrivé là?

G.D.