RMC

Municipales 2020: "Hidalgo va payer pour la saleté, les bouchons et la pollution à Paris, les gens ont de la mémoire"

Un récent sondage publié par le JDD donne Anne Hidalgo en tête du premier tour des élections municipales de Paris prévues pour 2020. Un résultat, qui n’est pas du goût de notre avocate GG, Marie-Anne Soubré.

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, devancerait légèrement le candidat de La République en marche au premier tour des élections municipales de 2020, selon un sondage Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche.

Dans l'hypothèse d'une liste LREM conduite par Benjamin Griveaux, l'actuel porte-parole du gouvernement recueillerait 22%, deux points derrière Anne Hidalgo. Et l'écart en faveur de la maire sortante augmente légèrement dans l'hypothèse d'une liste LREM conduite par le secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi avec 23% contre 20%.

"C'est une ville extrêmement extrêmement sale, envahie par les rats et les punaises de lit"

Pourtant, toujours selon ce sondage, une majorité de Parisiens, 55%, se dit mécontente de l'action d’Anne Hidalgo. Et c’est ce mécontentement qui va transformer l’issue des élections municipales à Paris pour notre GG, Marie-Anne Soubré.

"Paris est une ville qui perd des habitants chaque année de façon spectaculaire, c’est une ville extrêmement chère, extrêmement sale, qui est envahie par les rats et les punaises de lit (…) La pollution, les bouchons… Moi je vous le dis, elle va payer tout ça Anne Hidalgo parce que je pense que les gens ont de la mémoire".

Une élection avec "un impact national"

Une élection qui reste "très parisienne" pour notre avocate "Grande Gueule" et qui exclue donc les habitants des autres régions. Pourtant, comme le rappelle Olivier Truchot: "Les candidatures potentielles de Benjamin Griveaux ou encore Mounir Mahjoubi, tous deux membres du gouvernement, sous-entendent une démission de leur part de leurs postes et donc, un remaniement pour les remplacer".

D’autant que Nathalie Loiseau, candidate aux élections européennes va, elle aussi, quitter son poste de ministre chargée des Affaires Européennes. Les élections municipales et notamment celles de Paris risquent donc, à terme, de concerner tous les Français et "avoir un impact national".

Les Grandes Gueules (avec Caroline Petit)