RMC

"Notre potentiel est bien supérieur": après le bon score aux Européennes, les Animalistes visent 2022

Hélène Thouy, candidate à la présidentielle pour le parti animaliste, était l'invitée des Grandes Gueules ce mercredi.

La cause animale est-elle celle qui peut unir les Français? Hélène Thouy, avocate, portera la voix du parti animaliste à l'élection présidentielle 2022 qui approche à grands pas. Le parti avait fait un score honorable et très remarqué lors des élections européennes de 2019.

Avec 2,16% des suffrages exprimés, soit 490.000 voix, le parti a réalisé bien plus que l'UPR de François Asselineau (265.000 voix, 1,17%) ou Les Patriotes de Florian Philippot (147.000 voix, 0,65%).

"Un score que l'on a fait avec de nombreux obstacles, sans médiatisation, sans moyens. Notre potentiel est bien supérieur. Il y a un enjeu de démocratie", souligne Hélène Thouy ce mercredi dans Les Grandes Gueules

Les mesures fortes du projet animaliste? En tête du programme: la fin de l'élevage intensif industriel.

"C'est catastrophique pour les animaux et aussi pour les éleveurs"

"Ce mode d'élevage est générateur d'extrêmes souffrances pour les animaux, et est synonyme de grave problèmes écologiques et sanitaires. On l'a vu avec la crise du Covid, on sait que les élevages intensifs sont des foyer qui favorisent le développement de pandémies. Il faut s'attacher à arrêter ce type de production.
C'est catastrophique pour les animaux, et aussi pour les éleveurs qui ne peuvent pas vivre de leur métier. J'ai rencontré des éleveurs qui racontent leur mal-être et leur désir d'en finir. Il n'est pas question de les abandonner au bord de la route."

Le parti pourra-t-il recueillir les 500 parrainages d'élus pour pouvoir présenter officiellement une candidature? Hélène Thouy a fait le point ce mercredi dans les GG:

"On a lancé la collecte de lancement cet été. Nous sommes évidemment très optimistes car nous avons des représentants dans la quasi-totalité des départements français. Les maires sont très conscients de la question animale. Donc l'accueil est favorable. Après, c'est une tâche très difficile, mais nous sommes optimistes."

>>> A LIRE AUSSI - Le parti animaliste vise la présidentielle 2022: "Les petites candidatures, souvent un bol d'air frais"

J.A.