RMC

"Parler de déconfinement est une erreur stratégique, une faute", selon Renaud Muselier

S'il refuse toute intention de polémiquer, le président de la région PACA, Renaud Muselier, reproche au gouvernement d'évoquer déjà un possible déconfinement.

Le président de la région PACA, Renaud Muselier, qui est d'ailleurs médecin, a évoqué la situation actuelle de sa région face à la crise du cornavirus. Une région touchée notamment par la tension mondiale sur la question des masques e protection. L'ancien urgentiste a évoqué la semaine dernière un "pays étranger" qui a payé trois fois le prix de la cargaison destinée à sa région sur le tarmac d'un aéroport.

"La guerre des masques est mondiale. Il y a toutes sortes d’escrocs, c’est un parcours du combattant", confirme-t-il ce mercredi dans les GG sur RMC.

"Les règlements de compte se feront plus tard"

Il refuse toute polémique sur la gestion de la crise par le gouvernement qui reste sur la question de l'approvisionnement des masques et du flou concernant la doctrine à adopter depuis le début de la crise.

"Sur le côté sanitaire, les règlements de compte se feront plus tard. Je suis médecin urgentiste, en période de crise il ne faut pas de parasitage, celui qui opère est à la manoeuvre et on verra plus tard ce qu’il se passe. On a une pénurie de masque, des choses ne sont pas à disposition... Est-ce que c’est récurrent à ce gouvernement ou d’autres ? Je n’ai pas de jugement là-dessus."

Il salue en revanche le travail du nouveau ministre de la Santé.

"Je préfère que ce soit M. Véran que son prédécesseur (Agnès Buzyn ndlr), on a des relations claires, convenables et responsables. Je ne participerai pas à la polémique mais à l’action des citoyens de ma région."

Déconfinement: "Je suis complètement opposé à ce discours"

S'il dit cela, il estime en revanche qu'évoquer dès maintenant, comme l'a fait l'exécutif la semaine dernière, un éventuel déconfinement est une erreur stratégique.

"Je suis complètement opposé à ce discours. Il suffit de regarder ce qu’il se passe dans les services d’urgence. Ce que font les soignants. Parler de déconfinement est me semble-t-il une erreur stratégique réelle. Aujourd’hui il faut être confiné pour voir le pic descendre. Parler de déconfinement aujourd’hui est une faute dans la préparation psychologique de nos compatriotes."

Les experts alertent en effet qu'en cas de déconfinement hâtif, le risque est d'avoir un deuxième palier, et une courbe qui se remet à croître. 

J.A.