RMC

"Peut-être de la radio! J'aimerais bien": Thierry Beccaro ouvert à tout pour son avenir

Après avoir animé l'émission Motus pendant 29 années, Thierry Beccaro quitte France Télévisions et va poursuivre sa carrière de comédien. Il se dit ouvert à toute proposition, et se voit bien animer une émission de radio.

"Je ne vais pas m'arrêter maintenant !" Thierry Beccaro prévient qu'il n'a pas l'intention de quitter le paysage audiovisuel français. Animateur historique du jeu télévisé Motus créé en 1990, il a annoncé son départ de France Télévisions cette année.

Invité des Grandes Gueules sur RMC ce mardi, il explique qu'il sentait que ses blagues devenaient redondantes, et qu'il préférait rester "maître de son destin" et partir de son propre choix, malgré le fait que son émission cartonne toujours et reste leader de sa case. 

"Si on me propose quelque chose dans lequel je peux être aussi heureux que je l'ai été..."

C'est une année faste pour lui avec également la sortie très remarquée de son livre et son témoignage poignant sur son enfance durant laquelle il a été maltraité par son père. Aujourd'hui ambassadeur de l'Unicef, il nous explique que pour la suite de sa carrière il compte poursuivre le théâtre avec une nouvelle tournée à partir d'octobre et reste ouvert à tout pour le reste.

"Je n'ai pas dit que j'arrêtais la télévision !", rappelle-t-il. "On peut me reprocher d'arrêter Motus mais on ne peut pas me reprocher de ne l'avoir présenté que 29 ans ! Si on me propose quelque chose dans lequel je peux être aussi heureux que je l'ai été..."

"Avec ce qu'il vient de se passer je pense que je pourrais avoir la légitimité de parler avec ceux qui en ont besoin"

S'il ne semble pas attendre les propositions avec particulièrement d'impatience, celui qui a déjà officié chez RMC et Radio France, se voit bien faire son retour sur les ondes. Après être sorti du silence concernant son enfance, Thierry Beccaro explique avoir envie de dialoguer avec des auditeurs. 

"Peut-être de la radio ! J'aimerais bien. Je serais ravi de faire une émission d'écoute, et de parler avec les gens. Je pense qu'avec ce qu'il vient de se passer je pense que je pourrais avoir la légitimité de parler avec ceux qui en ont besoin."
James Abbott