RMC

Philippe Poutou: "dès qu’on est un peu médiatisé, les choses bougent"

-

- - AFP

Invité des Grandes Gueules mercredi, Philippe Poutou est revenu sur le Grand débat, où sa sortie contre Marine Le Pen et François Fillon a provoqué une percée de sa candidature dans les sondages.

Evidemment, il n’est pas question de voir Philippe Poutou devenir un candidat crédible pour une qualification au 2e tour de la présidentielle. Mais depuis sa sortie contre Marine Le Pen et François Fillon lors du Grand Débat, le candidat du NPA fait une percée dans les sondages, qui le placent désormais autour de 2%.

Invité des Grandes Gueules mercredi, Philippe Poutou reconnaît ce buzz, mais estime aussi que cela prouve que ses idées ne sont pas assez médiatisées. "La surmédiatisation du Front national, et la sous-médiatisation de ce que nous on peut représenter, c’est aussi une des explications de ce décalage. De voir des gens qui se font piéger, tromper par le Front national, qui pensent que Le Pen peut être une réponse, alors qu’elle n’est pas du tout anti-système…"

"C’est important de montrer qu’il y a d’autres choses qui existent"

Selon Philippe Poutou, "le fait d’apparaître dans ce débat, une émission regardée par plus de six millions de personnes, ça change un peu les choses, alors que je ne dis pas grand-chose. Je dis quelques mots, comme ça, et du coup dans les sondages ça change un peu la donne. Et nous dans nos meetings, à notre échelle parce qu’on ne fait pas du pas Macron ou Mélenchon, on remplit nos salles. Ça montre que dès qu’on est un peu médiatisé, dès qu’on arrive à faire entendre un peu nos idées, et bien les choses bougent. C’est important de montrer qu’il y a d’autres choses qui existent, d’autres idées, qu’il y a d’autres biais que le vote le FN. La colère peut aussi s’exprimer du côté du vote Poutou et du côté du vote anti-capitaliste".

Les GG (avec A.M.)