RMC

Pour Philippe Poutou les clips sont "l'occasion d'être vus à égalité avec l'ensemble des candidats"

Depuis jeudi dernier et jusqu'au 17 avril, Philippe Poutou enregistre différents clips qui seront diffusés à la télévision. Des clips importants pour les candidats comme Philippe Poutou, qui s'estime marginalisé médiatiquement. Le premier clip de Philippe Poutou sera diffusé ce lundi soir à la télévision.

Sous le soleil en plein centre-ville et au milieu des passants ils sont une cinquantaine de militants et de figurants à répéter avec Philippe Poutou, au cri de "Grève générale!". "C'est sympa c'est des bons moments. On ne s'attend pas à faire des choses comme ça à tourner un clip, on était un certain nombre à le faire donc c'est assez plaisant, ça fait partie des choses plaisantes de la campagne".

"Sortir de ces clips hyper classiques et hyper chiants"

Une équipe de danseurs professionnels a été engagée pour l'une des séquences de fin où Philippe Poutou s'avance face caméra le poing levé. "On veut être comme il y a 5 ans, on avait fait des clips un peu dynamiques un peu originaux à notre avis, qui sortaient de ces clips hyper classiques et hyper chiants, on va arriver certainement à se faire entendre, c'est déjà énorme pour nous".

Cathy Billard est membre de l'équipe de campagne, pour elle la diffusion de ces clips est cruciale surtout pour un candidat comme Philippe Poutou. "C'est l'occasion pour nous d'être vus à égalité avec l'ensemble des candidats et de pouvoir s'adresser à des millions d'électeurs et d'électrices". Pour que les clips soient suffisamment variés pendant les deux dernières semaines de la campagne: Philippe Poutou a un nouveau tournage lundi et il doit enregistrer trois autres clips d'ici lundi prochain

Pierre Gallaccio (avec A.M.)