RMC

Poupées sans visages à Roubaix: "C’est effarant, ce n’est pas tolérable" pour Charles Consigny

Dans "Les Grandes Gueules" ce lundi sur RMC et RMC Story, les images du reportage de M6 diffusé la veille sur l’islamisme radical à Roubaix ont notamment révolté l’avocat Charles Consigny.

Le reportage de "Zone interdite" sur l’islamisme radical, diffusé ce dimanche sur M6, fait réagir. Notamment les poupées sans visages en vente dans un magasin de Roubaix. "C’est effarant, ce n’est pas tolérable une seconde sur le territoire français", estime l’avocat Charles Consigny dans ‘Les Grandes Gueules’ sur RMC et RMC Story ce lundi. Mais pour l’agriculteur Didier Giraud, "c’est trop tard": " La France, l’Etat français, la nation, a laissé ça se mettre en place depuis des décennies. Ça a été tellement loin dans l’implantation, l’enracinement du mal, que tu ne peux plus rien faire".

Selon Charles Consigny, le législateur doit quand même intervenir pour interdire ce genre de pratiques. "On peut légiférer, tout simplement, explique l’avocat. Quand Napoléon fait le Code civil en 1804, il impose un modèle de société qui est singulier. Quand on fait les lois sur la laïcité, quand on demande à l’Eglise de ne plus se mêler de tout, quand on sépare l’Eglise et l’Etat, on impose un modèle de société. Quand on fait la loi sur les signes religieux, c’est parce qu’on estime qu’ils commencent à prendre trop de place. Je pense qu’on a des marges de manœuvre pour intervenir d’abord par ce premier outil politique qu’est la loi."

>> Tous les podcasts des "Grandes Gueules" sur RMC

"Une ‘talibanisation’ de certains territoires français"

"On ne peut pas rester les bras ballants devant ce qui est une ‘kaboulisation’, une ‘talibanisation’ de certains territoires français, estime Charles Consigny. Pour moi, c’est totalement inacceptable. Il faut respecter les libertés mais là, on voit bien ce qui est à l’œuvre. Personne n’a envie de ça en France. Je suis désolé mais la poupée sans visage, c’est un sommet. C’est sordide, c’est moyenâgeux. Le politique doit intervenir, légiférer. Le politique doit être offensif, sinon ce sont ces prosélytes-là qui sont offensifs et qui finissent par gagner du terrain."

"Rien ne me va dans ce reportage, explique pour sa part la coach de vie Joelle Dago-Serry. On le présente comme un documentaire choc, alors que c’est ce que j’ai déjà vu il y a 20 ans. Ce n’est pas une découverte. Et on ne parle de la communauté musulmane que comme ça. Mais je trouve qu’il y a une forme d’angélisme de l’Etat français parce qu’il refuse de faire des statistiques ethniques. Si des associations ou des commerces comme ça s’installent, c’est parce qu’ils se sentent en territoires conquis. Pour ne pas que ce soit le cas, il ne faut pas faire des quartiers construits uniquement sur une communauté. Il faut faire des statistiques ethniques, être transparent et clair. Comme on ne veut pas parce que c’est l’universalisme, on atterrit à ça."

LP