RMC

Pour Yannick Jadot, l’attitude de Marine Le Pen refusant sa convocation policière est "intolérable"

Convoquée par la police judiciaire mercredi, Marine Le Pen a refusé d’être auditionnée dans l’affaire des assistants parlementaires frontistes. Une attitude révoltante pour le député écologiste Yannick Jadot, invité des Grandes Gueules.

Invité des Grandes Gueules vendredi, Yannick Jadot est revenu sur la décision de Marine Le Pen vis-à-vis de sa convocation policière. La candidate du Front national a en effet refusé de se présenter à toute demande de convocation émanant de la police ou de la justice jusqu’aux élections législatives. Un comportement qui provoque la colère du député écologiste, qui dénonce un paradoxe dans l’attitude de la candidate.

"C’est intolérable. Marine Le Pen construit depuis des années un discours politique sur une certaine pureté du Front national vis-à-vis de l’argent public, vis-à-vis des affaires et du reste de la classe politique qui serait totalement corrompu. Ce que l’on constate, c’est qu’il y a des détournements de fonds publics, de fonds publics européens et des emplois fictifs. Au Parlement européen, vous ne pouvez pas embaucher votre famille. Elle a embauché son conjoint pendant des années, sur un emploi où il ne venait jamais à 5.000 euros par mois".

Pour l’écologiste qui vient de rallier Benoît Hamon, elle n’est pas en mesure de refuser, après toutes ses déclarations. "Et c’est elle qui vient donner des leçons? Elle doit répondre sur ces affaires-là qui ne sont pas sorties hier, ça fait des mois et des mois. Son père et elle repoussent et repoussent les échéances et à un moment, ça leur tombe sur le nez et c’est tant mieux. Cela éclaire le débat public. Si elle n’a rien à se reprocher, qu’elle vienne devant la justice, elle qui fait en permanence le procès de cela".

Les Grandes Gueules avec A. B.